La balançoire

Calame Scribe

Souvenirs... Souvenirs

Les vieilles chaînes grincent sous la légère poussée du vent. La planche de bois est devenue rugueuse au fil des années. La balançoire gémit en pleurant les jours heureux. Elle regarde son ombre immobile. Qui la fera de nouveau s'élancer jusqu'aux nuages ?

 La balançoire se souvient des soirées d'été.

La petite fille courait vers elle, dès le dîner terminé et retrouvait son copain qui la guettait.

D'un coup de reins, s'aidant des bras et des jambes, l'enfant volait déjà. Le va-et-vient enchanteur se mettait en route, il semblait qu'il ne s'arrêterait jamais.

Rires, cris, « Pousse-moi plus fort Pierre ! Jusqu'aux nuages ! » et les cheveux de la petite fille accompagnaient le mouvement à contre-courant, chatouillant son visage et cachant ses yeux.

Arrêt brutal. Pierre avait stoppé net le balancement. Cris de protestation, simulacre de fâcherie, douce connivence. Après une brève étreinte de l'enfant contre lui, il relançait le jeu et les sandales volaient à nouveau à la recherche du ciel.

Est-ce cette valse à deux temps qui rosit les joues de la fillette ? Pourquoi le silence s'est-il établi entre elle et le jeune homme ? Un léger trouble s'est installé, elle a bien grandi la petite fille depuis l'an dernier.

« Plus haut Pierre », une nouvelle impulsion propulse les sandales au-dessus de la haie de thuyas. Le corps renversé au plus haut de la courbe, l'enfant voit son ami la tête en bas. Il lui paraît encore plus grand ainsi. Il l'incite à la prudence, cette sollicitude lui va si bien !

Un appel au loin. Redouté autant que prévisible, c'est l'heure de clore ce moment d'intimité naïve. L'oscillation de la balançoire diminue progressivement.

Etourdie par le vent, par le mouvement et par le contact de son ami, la petite fille dit bonsoir à « son Pierre » comme dit sa Grand-Mère et s'enfuit en courant vers la nuit qui l'attend.

 Les vieilles chaînes grincent sous la légère poussée du vent. La balançoire gémit en pleurant les jours heureux. Elle regarde son ombre immobile. Qui la fera de nouveau s'élancer jusqu'aux nuages ?

 

Report this text