La cigale et la fourmi

Yann Sayr

Un soir, Miss Fourmi alla quérir sa voisine, Miss Cigale.
Cette dernière s'apprêtait à partir au bal.
Miss Fourmi, subjuguée par tant de beauté, s'exclama:
- Oh, mon amie, comme vous avez de beaux yeux!
Et l'autre, flattée, de répondre:
- Mais c'est pour mieux vous voir, ma mie.
- Oh, ma Cigale, que vous avez de douces mamelles!
- Mais c'est pour mieux nourrir, ma mie, vous le savez bien.
- Oh, ma voisine, que vous avez de belles fesses!
Continua Miss Fourmi tandis que l'autre se déshabillait pour se changer.
- Mais c'est pour mieux vous attirer, ma mie.
- Oh, ma voisine, ne dites pas cela, voyons! De telles paroles d'une aussi jolie bouche... Mais??? Miss Cigale... Que vois-je... là?
- Quoi, ma mie. Que voyez-vous qui vous tourneboule à ce point?
- Que.. que vous avez un si long... si long... vit ??? Mais, mais, MAIS...?
Son regard pétrifié se perdait entre les cuisses blanches de la cigale d'entre lesquelles pendait un long tuyau de chair rosée.
- Mais c'est pour mieux te baiser, ma Miss!
Puis la cigale se jeta sur sa voisine la fourmi et l'enconna illico sur le canapé couinant.


.........

Plus tard,
Miss Cigale monta dans son carrosse doré
tiré par quatre chevaux zélés (z'ailés?)
et partit pour le bal.
Elle avait jusqu'à minuit pour festoyer de sa neuve queue.
Après? Fini. Plus de queue. Jamais
Le sortilège était limité
Elle comptait bien en profiter.


Le lendemain soir,
Miss Fourmi, alléchée par les joies nouvelles de la baise, vint retrouver Miss Cigale, sa voisine.
Elle fut fort dépitée en voyant celle-ci s'approcher aussi nue que le ver de la terre.
L'autre, riant, lui montrait son ventre tout blanc et effroyablement plat, à part deux/trois poils.
- Pfuit! Envolée, la queue! Fit-elle. Ya plus rien à voir!


Miss Fourmi pleura beaucoup.

Report this text