la cohérence de l’incohérence

Claude Van Hoeymissen

humeur du jour

Entre les injonctions à consommer moins …à se sentir tous concernés par l'avenir de notre planète , en polluant moins…à rouler propre… Et le regroupement de tous les «points» essentiels pour vivre : les centres de soins…les centres administratifs…le travail…la culture ; dans ou proche des grandes agglomérations. On fait comment ? On se soigne plus !?…On ne va plus travailler!!??… On ne sort plus de chez soi ? Car s'il suffit de «traverser la rue pour trouver du travail»…faut-il encore avoir les moyens de la traverser, la dite rue…Notre cher gouvernement «semble» oublier que pour nombres de français, le chemin à parcourir ne se compte pas en les quelques mètres d'une rue…mais en un nombre important de kilomètres!!! Avec ces augmentations constantes des diverses taxes et autres «amendes»…Il va bientôt être plus «raisonnable» de ne pas aller travailler, de rester chez soi…À force d'augmenter le prix des carburants, tous les «gens», qui sont aussi citoyens de notre beau pays… ne vont plus se déplacer professionnellement que pour payer le plein de leur véhicule!!! Où, alors devons nous tous migrer vers les grandes villes? Un nouvel exode rural, avec une désertification «définitive» des zones rurales…c'est ça «que l'on veut»??? Comme ça, tout le monde dans les transports en commun ; et la «campagne» réservée aux loisirs , de ceux qui auront encore les moyens financiers de se déplacer…Vous m'direz, comme cela les chasseurs ne seront plus embétés par de bêtes promeneurs et autres «vététistes»…Et on pourra enfouir dans le sol, toutes les saloperies qu'on ne sait pas recycler ,(les batteries des voitures électriques…les déchets des centrales nucléaires…/…). On pourra privatiser l'ONF, fermer les arboretums, sans être «embétés» par de vulgaires manifestants, qui ne comprennent rien aux bonnes attentions et intentions de nos élus! Hein, n'est-ce pas ?

Quand on pense qu'au XXIème siécle, il y a encore des gens qui ont peur d'une industrialisation des forêts…

Non, mais franchement…quoi!!!

Report this text