La crampe

agathe-mirage--2

A tout bout de champ
Il s'éparpillait
Au nord, au sud
À l'est, à l'ouest
Tout ce qui chez lui
Était organique,
Se divisait en quatre
Cellules folles
Jouant dans les courants
D'air du vent d'hiver et
Chaque sorcières, bien aimées ou pas
L'accueillaient, "bras tendus",
Chaque parties de son être
Tombant au plus profond
-cavité, crevasse, abîme, gouffre...
Et puis,
-danger, malheur, ruine et désastre...
Bombardage nucléaire du malheureux,
Homme qui devenait petit,
Incroyablement petit,
Il ne savait plus où donner de la tête
Il était mort et vivant
Pas zombie pour autant,
Mais on retrouva ses divers éléments
Cœur au nord, cervelle un peu partout,
Membres à l'est, ouest et sud...

Se développa un culte
Pour ce paria de la solitude
Drapeau, puzzle, de nos mémoires
Avides d'histoires bizarres...
Puisées aux quatre coins des champs,
Les contes de l'aplati héros
Qui au carrefour
En moins de quatre temps
Se fit crêper la face
Sous les quatre grosses roues d'un bus
Roulant plus vite que le vent

Report this text