La dérive

Rébecca Brocardo

Rap
Laissez-moi vous raconter l'histoire d'un mec,
que vous connaissez, vous avez surtout vu sa tête
dans tous les journaux, partout où l'ordre médiatique
s'est rangé, écoutez ! c'est là qu'on entend sa voix chanter
 
C'est ça le projet ? Tu poursuis le travail de tes pairs
Quand tu entends le cri des hyènes tu sais à qui t'as affaire
Le monde entier matte le paon en train de parader
T'en fais des tonnes, on ne sait même plus sur quoi s'indigner
T'as tout réformé, au service (du) public qui t'as rien demandé
Faut nourrir les rapaces continuez de payer !
Au fait j'adore l'odeur de la lacrymo, tu sais pourquoi ?
C'est l'odeur de ta peur, l'odeur de ta parano
Tes discours  sont aussi vrais que la ligne 15 du métro
aussi honnêtes que tu connais la valeur de 5 euros
T'es déjà perché, n'essaye pas de voler plus haut
Jamais tu ne joueras un plus bel air de pipeau
 
Orchestrer la division, récolter nos adhésions,
Le peuple dort jusqu'à ce qu'on le tape trop fort
Quand tu commences à perdre au jeu tu sors ta carte en or
Tu dégaines les extrêmes, l'antisémitisme,
le racisme, l'anti-terrorisme, t'as tout osé ! Normal,
t'es tout et son contraire te disais-tu encore hier
J'ai atteint mon équinoxe, en quoi est-ce un paradoxe,
tiens, t'as vu j'ai réussi à faire une rime en -oxe ?
Tu te prends pour un mythe mais t'es qu'un volatile de passage
Kery a dit tu vas prendre cher, alors écoute le message
Ma voix est libre, c'est pas une langue de beau parleur,
Entends-tu le bruit de cet oiseau de malheur ?
 
La société est gangrénée par les mecs dans ton style
Le genre qui tape à égalité sur tout ce qui défile
à la prochaine manifestation je ne serai pas armé
c'est ma notion de liberté, vous pourrez tirer,
Avec un peu d'aplomb vous m'enverrez en Utopie
loin de ce système où paradis rime avec oligarchie,
légal avec létal, carcéral, lacrymal,
et le cercle interlope, Europe avec salope
Les classes lutent et veulent reprendre le pouvoir
t'y as planté tes crocs si fort qu'il faudrait te péter la mâchoire
comme dans vos parties de chasse, fais pas semblant de pleurer
pour les oiseaux sauvages que t'es prêt à sacrifier
 
J'incarne cette chose que personne ne pourra te conseiller :
la pureté, mon innocence dépasse ta cupidité
c'est elle qui fait autorité sur toute la création
Mon ambition c'est l'étincelle qui fait briller ma chanson
Qu'est-ce que j'ai fait pour le mériter ? Je suis dernier de cordée,
Même éborgné je vois ta cécité comme suscitée
Regarde tes médailles, dans l'histoire t'es la plus grande racaille
T'as dealé  l'humanité à quelques héritiers !
Au nom de la dette t'as failli, t'as trahi, t'as tout vendu
t'as fait des affaires, y'en a pour croire en ton flair
Savoure ta victoire, déguste encore son fruit amer
Le ruban jaune autour de l'Élysée se resserre
-
Illustration : Course dans la jungle par Régis Eloi (art jeune)
 
 
Report this text