La Famille

pierreantoine

Je lis des critiques adressées au géant Google, assimilant le moteur de recherche au Big Brother pressenti par George Orwell, un monstre froid plus libre que tout, puisque le Pouvoir qui contrôle tout de haut, anticipé par l'auteur, n'existe pas.


Google était nuisible au début de son histoire, et le viol citoyen par le fichage systématique doit être envisagé de manière sexuelle: en 1999, le moteur de recherche de jolies filles était infaillible, ne trahissait aucune faiblesse, aucun relâchement.

C'était terrible d'être cocufié par un tel rival...


Le moteur a grandi, pèse 900 milliards en Bourse, et les travers décrits ci-dessus ont disparu.

Google Books rend des services précieux, les critiques ne sont pas fondées.


Le fichage réalisé sur Internet est essentiellement consumériste, et relativement véniel, pour ne pas dire bon enfant.

Pour tout dire, c'est de la rigolade.


Ce qui m'inquiète réellement, c'est le fichage que réalisent les Mafieux, les Gangsters.

L'Organisation Mondiale du Crime engage des sommes considérables à ficher les dépendances médicales, par exemple, de chacun des Citoyens (en fait surtout des riches). De même des inclinations personnelles et des goûts, drogue, alcools, tabac...

C'est gravissime, évidemment.


Pis encore, nous ignorons presque complètement  ces fichiers sont stockés ?

On pressent qu'il s'agit de zones urbaines ou de 'villes nouvelles' spécialisées, peuplées ou colonisées par des malfrats, mais on n'en sait guère plus...


Lorsque je dirigeais les Services Secrets de la République de Bulgarie, et dans le cadre d'une enquête visant le 'Parrain' de la Mafia des Balkans, Monsieur Baté V..., j'ai mis en évidence l'existence d'une telle formation urbaine.

Kardam, petite ville au bord de la Mer Noire, à la frontière avec la Roumanie, n'existait ainsi que pour la Pieuvre.

C'est un souvenir qui fait froid dans le dos.


Chez Google, ils sont réglos; en plus, ils ne savent pas se servir du Gaz Sarin !




Report this text