La fille aux fleurs

mara

Poème stellaire


Fleur de printemps



avance à pas de chat dans la neige

Poucette sème des flèches d'argent

sur un chemin muet


Elle s'élève vers des hauteurs vertigineuses

L'iris bleu du ciel est un appel


Elle s'évade dans les gammes du souffle long du vent

quand elle découvre


un homme nu dans la neige


Ce poète aveugle

est devenu mutique

son cœur froid

est vidé de la chaleur des mots


Mais derrière les feuilles jaunes vernissées

se rapproche une jonquille


Une hirondelle a fait le printemps

La neige fond


Deux funambules fragiles dansent sur le fil de la vie

Ils s'accrochent l'un à l'autre

à la limite de l'équilibre

dans la perfection du geste


D'une poussée, Archimède impulse l'émotion

le poète hurle son appétit de l'Art

sa passion emporte le couple dans une subtile envolée lyrique


une étoile

là-haut

pour toujours

dans le ciel


Scintille




















La fille aux fleurs



avance muette dans la neige

Poucette sème des flèches d'argent

sur un chemin muet


Elle s'élève vers des hauteurs vertigineuses

L'iris bleu du ciel est un appel


Elle s'évade dans les gammes du souffle long du vent

quand elle découvre


un homme nu dans la neige


Ce poète aveugle

est devenu mutique

son cœur froid

est vidé de la chaleur des mots


Mais derrière les feuilles jaunes vernissées

se rapproche une jonquille


Une hirondelle a fait le printemps

La neige fond


Deux funambules fragiles dansent sur le fil de la vie

Ils s'accrochent l'un à l'autre

à la limite de l'équilibre

dans la perfection du geste


D'une poussée, Archimède impulse l'émotion

le poète hurle son appétit de l'Art

sa passion emporte le couple dans une subtile envolée lyrique


une étoile

là-haut

pour toujours

dans le ciel


Scintille















La fille aux fleurs



avance muette dans la neige

Poucette sème des flèches d'argent

sur un chemin muet


Elle s'élève vers des hauteurs vertigineuses

L'iris bleu du ciel est un appel


Elle s'évade dans les gammes du souffle long du vent

quand elle découvre


un homme nu dans la neige


Ce poète aveugle

est devenu mutique

son cœur froid

est vidé de la chaleur des mots


Mais derrière les feuilles jaunes vernissées

se rapproche une jonquille


Une hirondelle a fait le printemps

La neige fond


Deux funambules fragiles dansent sur le fil de la vie

Ils s'accrochent l'un à l'autre

à la limite de l'équilibre

dans la perfection du geste


D'une poussée, Archimède impulse l'émotion

le poète hurle son appétit de l'Art

sa passion emporte le couple dans une subtile envolée lyrique


une étoile

là-haut

pour toujours

dans le ciel


Scintille


Report this text