La Marche des Somnambules - Tome 1 : Le Projet Morpheus

Morgane Chaloin

       I/ Incipit :

1.

            Isabel roulait trop vite. Elle s’en était aperçue dès le troisième virage, qu’elle avait négocié tant bien que mal pour rester sur le passage escarpé taillé à flanc de montagne, mais rien ne semblait pouvoir freiner son vélo tout terrain. Son allure était telle que le monde autour d’elle défilait en un ensemble vague de tâches de couleurs à dominante rouge, de la même teinte que la roche qui lui servait d’aire de jeu. Devant elle, ses compagnons de session entamaient déjà le sixième tournant, se dérobant à sa vue. Ils étaient sept à s’être retrouvés pour partager le même rêve ; il y avait Alexandre, bien sûr, mais aussi Logan et une fille qu’Isabel avait déjà rencontrée sur le réseau –Greta, peut-être. Les autres, c’était la première fois qu’elle les côtoyait, et elle n’avait pas pris la peine de retenir leur nom.

            La roue avant de son vélo dérapa soudain, soulevant une vague de poussière écarlate et lui faisant perdre le contrôle ; un instant plus tard, Isabel se dirigeait droit sur le ravin, sans aucun moyen de rétablir sa trajectoire à temps. Lorsque son véhicule se trouva dans le vide, elle ne put s’empêcher d’estimer la distance qui la séparait du sol et d’une mort certaine. Environ cent-vingt mètres. La jeune fille se demanda si elle ne succomberait pas à une crise cardiaque avant de s’écraser –elle avait déjà entendu ça quelque part, sans pouvoir se rappeler où. Son cœur battait si fort dans sa poitrine qu’elle était étonnée qu’il n’ait pas déjà réussi à s’extirper de sa cage thoracique. Le sang affluait à ses tempes, la rendant aveugle et fiévreuse. D’elles-mêmes, ses mains lâchèrent le guidon, et Isabel fut brusquement happée par une bourrasque de vent qui la sépara de son vélo. L’air s’engouffra dans sa bouche tandis qu’elle tentait de crier en tombant, tombant, tombant…

            Et elle se réveilla.

            Son corps entier était couvert d’une fine pellicule de sueur, les draps emmêlés autour de ses jambes. Elle sentit un goût cuivré sur sa langue, et se rendit compte qu’elle s’était mordu l’intérieur de la joue pendant son sommeil. Isabel se maudit intérieurement ; elle avait laissé la peur l’envahir, alors qu’elle savait pertinemment qu’elle était en totale sécurité. Que pouvait-il bien lui arriver ? Mourir ? C’était la seule chose impossible sur Morpheus. Les Rêveurs se réveillaient toujours avant de trépasser, car cela dépassait leur capacité d’imagination et allait à l’encontre de leur instinct de survie. Tout le reste, tous les caprices et les fantaisies qui leur passaient par la tête et qu’ils ne pouvaient pas faire le jour, ils les réalisaient la nuit. Sauter en parachute. Conquérir un royaume. Etre une star de cinéma. Tuer quelqu’un.

            L’écran ultra fin placé à quelques centimètres de son lit diffusait une douce lumière bleutée. La page d’accueil du réseau social le plus populaire de l’année 2056 affichait une fenêtre d’alerte aux lettres cursives :

Rêveuse n°27.031.992/IE : Isabel EPANASTASI

Vous vous êtes réveillée ! Il vous reste : 3 heures de crédit.

Voulez-vous recommencer ?

            Isabel hésita ; elle n’avait profité que d’une heure de rêve, alors qu’elle était habituée à trois bonnes heures par nuit. Cependant, elle pouvait sentir l’adrénaline retomber dans ses veines, laissant place à un sentiment d’intense fatigue qui se propageait dans tous ses membres. Jugeant qu’elle n’avait pas besoin d’un surplus d’émotions fortes, elle retira avec précaution le dispositif qui la reliait à Morpheus : un câble branché à l’écran et fixé à l’extrémité d’une aiguille lui rentrant dans le poignet gauche. Quelques secondes seulement après avoir mis l’écran en veille, Isabel sombra dans un sommeil sans rêves.

            Dès qu’elle arriva à l’usine de textiles, le lendemain matin, Isabel perçut un malaise. De temps à autre, oubliant leurs tâches, les travailleurs se regroupaient en petits agrégats et échangeaient rapidement à voix basse. Ce genre de scène n’avait rien d’inhabituel ; généralement, les gens se racontaient les rêves qu’ils avaient vécus pendant la nuit. Pourtant, l’expression sur leurs visages et la manière qu’ils avaient de chuchoter en regardant autour d’eux renforça son impression que quelque chose ne tournait pas rond.

            Les pensées de la jeune fille furent interrompues lorsqu’une voix familière retentit derrière elle.

            - Isa !

            Elle se retourna, et son regard bleu acier se posa sur Alexandre, son ami d’enfance. Des mèches brunes tombaient devant ses yeux noirs, dans lesquels brillait une éternelle lueur espiègle. Il faisait quelques centimètres de moins que sur Morpheus, et sa physionomie était plus fine. Isabel ne pouvait pas lui reprocher de modifier son apparence sur le réseau ; tout le monde le faisait, et elle-même avait tendance à rendre sa crinière blonde plus disciplinée qu’elle ne l’était en réalité.

            - Salut, Alex, répondit-elle.

            - Salut, intervint une troisième voix, profonde et masculine.

            Logan marchait derrière Alexandre, les mains dans les poches, la mine renfrognée –rien d’anormal. A la connaissance d’Isabel, Logan était l’un des seuls à ne pas modifier son physique en ligne. Plus petit qu’Alexandre, trapu, les épaules solides, ses cheveux d’un noir de jais étaient coupés courts, faisant ressortir ses yeux d’un vert étonnant. Logan et Alexandre s’étaient rencontrés trois ans plus tôt, à l’usine, et étaient instantanément devenus amis. Or, comme Alexandre passait la majorité de son temps libre avec Isabel, par la force des choses, Logan et elle s’étaient également liés d’amitié.

            - Pourquoi tu n’es pas revenue, hier ? s’enquit Alexandre. Il te restait des crédits, non ?

            - Si, confirma Isabel, mais je n’avais pas envie de vivre un autre rêve.

            - Ah bon ? fit le garçon, comme si c’était une idée inconcevable. Du coup, j’étais inquiet…

            Isabel lui offrit un sourire pour toute réponse. Alexandre jouait toujours le rôle de son protecteur.

            - N’empêche, coupa Logan, t’as raté le spectacle.

            La jeune fille fronça les sourcils.

            - Quel spectacle ?

            - T’es pas au courant ? s’étonna Alexandre. Tout le monde en parle depuis ce matin…

            L’intuition d’Isabel ne l’avait donc pas trompée ; quelque chose d’anormal s’était produit.

            - Vous voulez bien arrêter de jouer aux mystérieux, tous les deux, et me dire ce qu’il se passe ? s’irrita-t-elle.

            Sa réplique arracha un demi-sourire à Logan.

            - Il y a eu un bug, l’informa-t-il.

            Oh. La curiosité d’Isabel fut immédiatement titillée. Morpheus n’avait connu qu’une seule coupure, surnommée « Le bug », le 2 mai 2048. La situation n’avait duré que trois jours, mais les conséquences avaient été catastrophiques. Pour la première fois en huit ans, la population de Sunodos avait fait preuve de violence. L’Etat entier fut littéralement mis à feu et à sang ; émeutes, incendies, saccages, pillages, et même dix-huit meurtres sur l’ensemble du territoire. Une fois Morpheus rétabli, tout le monde s’était calmé, et la vie avait repris son cours. A l’idée qu’une telle calamité ne recommence, Isabel ne pu réprimer un frisson.

            - Ça va durer jusqu’à quand ?

            Alexandre agita la main d’un geste négligeant.

            - Oh, c’est déjà terminé. Le bug n’a duré que deux heures. Apparemment, il n’y a pas eu de débordements.

            - J’imagine qu’une fois leur aura servi de leçon, observa Logan d’un air narquois.

            Alexandre opina du chef, avant de jeter un coup d’œil alentour. L’agitation s’était quelque peu calmée, et les autres ouvriers étaient presque tous concentrés sur leur besogne.

            - On ferait mieux de se remettre au travail, déclara-t-il. Isa, on déjeune chez toi tout à l’heure ?

            Isabel acquiesça sans vraiment y prêter attention. Tout au long des quatre heures qui la séparaient de sa pause, ses pensées restèrent focalisées sur le dysfonctionnement du réseau au cours de la nuit précédente. Trois mois exactement après le premier bug de Morpheus, sa mère Sophia était décédée dans des circonstances étranges. Cette fois-ci, la jeune fille redoutait l’avenir comme une morsure de serpent.

            - Un bon steak ? proposa rêveusement Logan.

            - Non, objecta Alexandre, plutôt des spaghettis al pesto. Celles d’Isa sont à tomber !

            Le garçon adressa un grand sourire à la jeune fille, qui se contenta d’un clin d’œil avant de gravir les cinq marches du perron de sa maison.

            - On mangera ce que Papa aura bien voulu nous préparer, trancha-t-elle.

            - Oh non… râla Alexandre. La seule chose que Papa Wendell sait faire, c’est des endives trop cuites…

            La réplique d’Isabel mourut dans sa gorge lorsqu’elle ouvrit la porte d’entrée. Le salon était entièrement saccagé, les meubles retournés, les rideaux déchirés. Immédiatement, une boule se forma dans l’estomac d’Isabel, des larmes lui embuant les yeux. Elle se força à déglutir avant d’appeler, même si, quelque part au plus profond d’elle, elle savait déjà que c’était voué à l’échec :

            - Papa ?

            Derrière elle, Isabel sentit Alexandre se rapprocher d’elle, prononçant des mots qu’elle n’entendit pas. Il ne lui fallut que quelques secondes pour faire le tour de la maison, chaque pièce portant les stigmates d’une lutte brutale, et ce qu’elle avait redouté ne faisait plus aucun doute : son père avait disparu.

            - Isa ?

            Alexandre l’avait rejoint dans sa chambre, suivi de près par Logan. Tous deux avaient un air sombre peint sur leur visage.

            - Il a été enlevé, lâcha-t-elle d’une voix blanche qui n’était pas la sienne. Ils ont enlevé Papa.

            - Qui ? demanda Logan avec douceur.

            Mais Isabel n’avait pas de réponse. La panique qui l’avait envahie laissait maintenant place au désespoir, et la jeune fille ne pu empêcher une larme de rouler sur sa joue. Alexandre posa une main réconfortante sur son épaule.

            - On va le retrouver, Isa… Peut-être que c’est moins grave que ça… Il doit y avoir une explication…

            - Qu’est-ce que c’est que ça ? intervint soudain Logan, le bras tendu vers la commode d’Isabel.

            Là, déposée ostensiblement, se trouvait une photographie en noir et blanc. Isabel l’observa avec des yeux ronds ; il s’agissait d’une image de sa mère, Sophia, qui fixait l’objectif en riant franchement. Or, Isabel savait que son père ne se séparait jamais de cette photo. D’une manière ou d’une autre, il avait dû se débrouiller pour la laisser à cet endroit.

            Comme dans un rêve, Isabel avança lentement en direction du meuble et se saisit du cliché. Instinctivement, elle le retourna dans sa main, et laissa échapper une exclamation de surprise quand elle découvrit l’inscription griffonnée sur le verso :

Parc d’attraction désaffecté,

Manoir de la Terreur

W.

            II/ Synopsis :

            Suite à la Guerre Sombre, qui a vu l’annihilation de près de 90% de la population du fait de la puissance nucléaire des nations impliquées, les gouvernements des pays survivants de l’Europe de l’ouest ont décidé de ne former qu’une seule et même grande nation, sur un territoire appelé « Sunodos » (grec : assemblée, réunion). Toutefois, le nouveau Gouvernement ainsi formé craignait qu’un tel désastre ne se reproduise dans l’avenir, et chercha donc un moyen pour prévenir une nouvelle guerre. 

            Après deux ans de développement durant lesquels la paix restait précaire, le projet Morpheus est initié. Afin de contrôler les citoyens, le Gouvernement a décidé d’instaurer un réseau social virtuel auquel la populace serait tenue de se connecter toutes les nuits. Ce réseau leur donne accès à une forme de rêves plus évoluée ; en effet, les rêves y sont plus vivaces, plus vraisemblables, et les sujets ont donc l’impression de les vivre concrètement. En ligne, rien n’est interdit tant que cela ne dépasse pas l’imagination humaine.

            Le raisonnement du Gouvernement était simple : si tout un chacun libérait ses pulsions les plus profondes en rêve (même –et surtout– les plus inavouables d’entre elles), plus personne ne ressentirait le besoin de les accomplir en réalité. Dans la journée, le peuple devait par conséquent se montrer calme, docile et raisonnable.

            En parallèle, un partage du travail fut organisé à travers le territoire, en fonction des anciennes frontières. Les citoyens se voyaient assigner une tâche en fonction de leur ancien pays. Par exemple, l’Italie était en charge des textiles, l’Espagne et le Portugal de l’agriculture et de la pêche. L’argent disparut au profit du troc.

            Dès son instauration, Morpheus eut tellement de succès qu’il était inutile de le rendre obligatoire ; après y avoir goûté, personne ne pouvait se passer de l’expérience… Enfin, presque personne. Une infime partie de la population se montre réfractaire au réseau, Morpheus ne lui provoquant aucune addiction ni ne lui procurant aucune réaction. Par opposition aux Rêveurs, ces parias furent surnommés les « Somnambules ». Ces derniers sont ostracisés par le reste de la société, et se montrent rarement dans la journée.

Tome 1 : Le projet Morpheus.    

            10 avril 2056. Lorsqu’Isabel trouve le message laissé par son père Wendell dans l’appartement saccagé, elle ne perd pas une seconde et se lance à sa poursuite. Alexandre et Logan n’hésitent pas à l’accompagner dans sa quête, et tous trois se rendent au parc d’attraction désaffecté afin de pénétrer dans le Manoir de la Terreur.

            Une fois à l’intérieur, ils découvrent qu’il s’agit en fait d’un repaire servant de quartier général à des Somnambules. Ils sont emmenés devant leur chef, Gawen, qui se révèle par la suite être l’oncle d’Isabel, le frère de sa mère. Là, Gawen leur explique que les parents d’Isabel étaient non seulement des Somnambules, mais surtout qu’ils étaient étroitement liés au Bug de 2048. En effet, les Somnambules sont totalement opposés à Morpheus, car ce système a selon eux pour effet de priver les citoyens de leur liberté. Leur but ultime est de libérer la population de son joug.

            Gawen pense que Wendell a été enlevé à cause du nouveau bug de la veille, et est convaincu qu’il a envoyé Isabel vers lui afin qu’elle continue son combat. Il informe alors les trois amis de l’opération « Grand Réveil », prévue pour le 2 mai 2056, et qui consiste à se rendre directement là où les serveurs de Morpheus se trouvent, à l’ancien Paris de l’ancienne France, région des ingénieurs, afin de couper le réseau. Incidemment, l’oncle d’Isabel est certain que c’est là que Wendell a été emmené.

            Parallèlement, Isabel et Logan se rendent compte qu’ils sont également Somnambules lorsqu’ils passent une nuit sans se connecter et qu’ils ne ressentent aucun manque. Par contre, Alexandre n’en est pas un, et a énormément de mal à gérer sa privation.

            Un convoi de vêtements devant partir quelques jours plus tard en direction de l’ancienne France, il est décidé qu’Isabel, Alexandre et Logan s’infiltrent dans l’un des camions qui sera détourné vers un camp de Somnambules, à l’est de l’ancien Paris. Le voyage ne se déroule pas sans heurt, mais le groupe arrive finalement à destination. Là-bas, Isabel rencontre la meneuse de la Résistance, Elle.

            Pourtant, après deux semaines de préparation, Isabel, Alexandre et Logan réussissent à s’infiltrer dans le blockhaus qui abrite les serveurs de Morpheus. Alors qu’elle atteint la dernière salle et s’apprêtent à couper le système, Isabel se trouve face à son père, qui, à sa grande surprise, ne semble pas contraint et forcé de se trouver là.

            Il lui raconte alors sa version de l’histoire. Lui et sa femme Sophia sont en fait à l’origine de Morpheus ; ce sont eux qui l’ont conçu de A à Z. Or, quelques mois après sa mise en route, Sophia commença à regretter ce qu’ils avaient fait, et voulu à tout prix chercher un moyen de revenir en arrière. Elle n’écouta pas les mises en garde de son mari, travailla d’arrache-pied avec la Résistance et fut la principale artisane du Bug. Mais le Gouvernement ne la soupçonna jamais ; au contraire, Wendell fut tenu pour responsable, et Sophia fut exécuté pour que cela lui serve d’avertissement. Lorsque le nouveau bug eut lieu, des agents vinrent chercher Wendell chez lui et menacèrent de tuer Isabel, le croyant de nouveau impliqué. Il les supplia alors de ne rien en faire, et accepta de partir avec eux afin de modifier la programmation de Morpheus. Désormais, le seul moyen de désactiver le réseau serait de le faire sur place ; aucun piratage externe n’était plus possible.

            Encore abasourdie par ces révélations, Isabel veut mettre à exécution l’opération Grand Réveil. Cependant, son père l’en dissuade en lui disant que cela ne résoudra rien, mais provoquera au contraire un nouveau déferlement de violence auquel l’humanité ne survivra pas. Isabel se remémore les réactions d’Alexandre une fois sevré du réseau, et décide d’abandonner l’intervention.

Tome 2 : Le projet Themis.

            Après le fiasco de l’opération Grand Réveil, Isabel tente de convaincre les Somnambules qu’il ne sert à rien de couper Morpheus tant que la population n’y a pas été préparée. Après diverses tractations, le réseau est piraté par la Résistance et diffuse des messages enregistrés par Isabel, dans lesquels elles tentent de convaincre la population de reprendre le contrôle de leur vie.

            Alors que de plus en plus de partisans, Somnambules ou Rêveurs, rejoignent la cause de la Résistance, lors d’une réunion organisée par les rebelles, un changement dans l’atmosphère se produit. Soudainement, les Rêveurs présents se retournent contre les Somnambules et les attaquent sans raison, provoquant un massacre.

            Isabel, Alexandre et Logan en réchappent de justesse, et finissent par apprendre que le Gouvernement a mis en œuvre un nouveau projet : le projet Themis, qui leur permet de contrôler les moindres faits et gestes des citoyens pendant la journée. La Résistance sait seulement que le centre de commandement de l’opération se situe en ancienne Allemagne, région des médecins et chercheurs.

            Un groupe de Somnambules se rend à destination. Le voyage est très agité ; tous se demandent comment le Gouvernement procède pour prendre le contrôle du peuple. Tandis qu’ils sont sur le point d’infiltrer le bâtiment ciblé, une émeute éclate. Alexandre perd lui aussi le contrôle et se retourne contre les Somnambules. Isabel tente de le raisonner, mais ils sont séparés dans le chaos environnant.

            Une fois à l’intérieur de l’immeuble, Isabel se trouve de nouveau face à son père Wendell. Elle découvre que c’est lui qui a mis en œuvre le projet Themis, qui avait à l’origine était conçu par sa mère. En effet, par l’intermédiaire du câble permettant de se connecter à Morpheus, le Gouvernement a transféré des agents chimiques latents dans le sang des Rêveurs, en prévision d’une situation de crise. Si le besoin se faisait sentir, il pouvait ainsi prendre le contrôle total de la population en pleine journée. Face à l’influence croissante des Somnambules, le Gouvernement n’a pas eu d’autre choix que de lancer le projet, grâce aux compétences de Wendell. Ce dernier est anéanti, mais a collaboré sous la menace de la mort d’Isabel. Toutefois, sa fille réussit à le convaincre de saboter le projet Themis, ce qui rend aux citoyens leur liberté de mouvement et de penser.

Tome 3 : Le projet Nemesis.

            Après l’échec du projet Themis, le Gouvernement a perdu toute son emprise sur la population ; la Résistance n’a de cesse de rallier des sympathisants à sa cause et les Rêveurs commencent à se sevrer de Morpheus. Isabel est le visage de la révolution, et elle continue à enregistrer des messages de propagande qui seront diffusés sur le réseau. Or, en réalité, la jeune fille est accablée par la disparition d’Alexandre, pour lequel elle a développé des sentiments plus qu’amicaux. Les Somnambules font leur possible pour déterminer ce qui lui est arrivé, mais n’obtiennent aucune information.

            Un soir, dans chaque pièce de chaque maison sur l’ensemble du territoire, tous les écrans de Morpheus diffusent un message en direct. Pour la première fois, un membre du Gouvernement dévoile son visage ; il réclame la reddition d’Isabel et, comme moyen de pression, montre à l’écran qu’il détient non seulement Alexandre, mais également Wendell. C’est le projet Nemesis.

            Isabel décide de jouer le jeu, et diffuse immédiatement un message pour appeler le peuple à la capitulation. Elle se rend ensuite en ancienne Angleterre, siège du gouvernement et région des architectes, puis se présente d’elle-même aux forces du Gouvernement et se laisse capturer.

            Pendant de nombreuses semaines, Isabel fera l’objet d’une torture psychologique ayant pour but de l’acquérir sans réserve à la cause du Gouvernement. Comme test ultime, elle devra choisir qui sauver entre son père et Alexandre, et tuer l’autre de sa propre main. Elle réussira à faire croire à tout le monde que son lavage de cerveau a fonctionné, et choisit son père. Toutefois, au moment où elle doit exécuter Alexandre, Isabel dirige l’arme vers un membre du Gouvernement et l’abat. Dans le même temps, la Résistance, qui avait préparé une intervention grâce aux architectes, pénètre dans le bâtiment et en prend le contrôle. Alexandre et Wendell sont tous les deux récupérés, sains et saufs.

            Le père d’Isabel lui explique que c’est lui qui a dès le début instauré une faille dans le système, ce qui a abouti à l’existence même des Somnambules. Las, il décide de continuer le combat de sa défunte femme et se rend à l’ancien Paris avec sa fille, qui s’emploie à soutenir un Alexandre psychologiquement fragilisé. Morpheus est définitivement désactivé, et un nouvel ordre est instauré sur Sunodos, avec Elle et Gawen à sa tête.

            III/ Bible des personnages :

Isabel EPANASTASI (Note de l’auteur : du grec « epanastasi », révolution) :

Þ   Date de naissance : 24 juillet 2040.

Þ   Age : 16 ans.

Þ   Taille : 1m68.

Þ   Corpulence : normale.

Þ   Cheveux : crinière blonde, boucles indisciplinées.

Þ   Yeux : bleu acier.

Þ   Statut : Somnambule.

Þ   Qualités : courageuse, intrépide, charismatique, résistante, rebelle.

Þ   Défauts : impulsive, obstinée, manque d’empathie.

Þ   Liens amoureux : avec Alexandre, son ami d’enfance, des sentiments se développent tout au long de la trilogie.

Þ   Relation avec ses parents : Sophia, sa mère, est morte dans des circonstances étranges lorsqu’Isabel avait huit ans. Elle vit désormais avec son père, Wendell, avec lequel elle entretient une relation forte.

Þ   But dans l’histoire : Isabel est l’héroïne principale. Elle va tout d’abord partir à la recherche de son père, avant d’accepter de rejoindre le mouvement des Somnambules, qui se battent pour la liberté. Elle sera parfois amenée à devoir choisir entre sa famille et ses convictions au cours de sa quête pour la vérité.

Alexandre SERWICK :

Þ   Date de naissance : 3 septembre 2039.

Þ   Age : 16 ans.

Þ   Taille : 1m78.

Þ   Corpulence : élancée, svelte.

Þ   Cheveux : bruns, mi-longs, des mèches tombant sur son front.

Þ   Yeux : noir profond, lueur espiègle.

Þ   Statut : Rêveur.

Þ   Qualités : protecteur, loyal, sincère, drôle, optimiste, rassurant.

Þ   Défauts : insouciant, flegmatique.

Þ   Liens amoureux : sentiments très forts pour son amie d’enfance, Isabel, qui ne feront que se renforcer tout au long de la trilogie.

Þ   But dans l’histoire : Alexandre suit Isabel comme son ombre, s’imaginant qu’il est de son devoir de la protéger. Lorsqu’il découvre les activités de la Résistance, il décide de rejoindre les Somnambules pour rester près de son amie. Or, en tant que Rêveur, il sera directement affecté par les projets Themis et Nemesis. Suite à ces traumatismes, Alexandre aura beaucoup de mal à reprendre pied, et n’y parviendra que grâce à l’aide et l’attention constantes d’Isabel.

Logan DARREN :

Þ   Date de naissance : 29 avril 2040.

Þ   Age : 16 ans.

Þ   Taille : 1m70.

Þ   Corpulence : trapue, robuste, athlétique.

Þ   Cheveux : courts, noirs de jais.

Þ   Yeux : vert émeraude, singuliers.

Þ   Statut : Somnambule.

Þ   Qualités : constant, logique, calme, serein, réfléchi, imperturbable, brave.

Þ   Défauts : discret, taciturne, réservé, renfrogné, maussade.

Þ   Liens amoureux : développement de sentiments forts avec Thalia, une fille faisant partie de la Résistance.

Þ   But dans l’histoire : Logan complète le trio principal de l’histoire. Alors qu’il pensait seulement aider Isabel à retrouver son père, la découverte qu’il est un Somnambule va le bouleverser, et le pousser à jouer un rôle actif dans la Résistance. Son sang-froid et son pragmatisme le mèneraient presque à commettre des exactions regrettables, ce qui l’opposera souvent à Isabel.

Gawen ANTISTASI (Note de l’auteur : du grec « antistasi », résistance) :

Þ   Date de naissance : 31 mars 2021.

Þ   Age : 35 ans.

Þ   Taille : 1m85.

Þ   Corpulence : musculeuse, vigoureuse.

Þ   Cheveux : auburn, en bataille, barbe taillée.

Þ   Yeux : caramel, avec des paillettes d’or.

Þ   Statut : Somnambule, leader de la Résistance dans l’ancienne Italie.

Þ   Qualités : passionné, stratège, dominant, meneur d’hommes, négociateur.

Þ   Défauts : impatient, brutal, vindicatif, rancunier.

Þ   Liens familiaux : frère de Sophia, oncle d’Isabel.

Þ   But dans l’histoire : Gawen, un des principaux leader de la Résistance, œuvre dans l’ombre depuis 16 ans pour anéantir le projet Morpheus. Il ne sait pas que sa propre sœur et son mari sont à l’origine même du réseau, mais est nourri par une colère sourde depuis la mort de Sophia. Cherchant à prendre sa revanche pour venger sa sœur, il ne trouvera le repos que lorsqu’il aura fait tomber le Gouvernement et installé un nouvel ordre mondial. Lorsqu’il récupère Isabel, au début de l’histoire, il décide de lui faire jouer un rôle primordial dans son combat, et a tendance à voir le fantôme de Sophia à travers elle.

Wendell EPANASTASI :

Þ   Date de naissance : 22 juin 2010.

Þ   Age : 46 ans.

Þ   Taille : 1m82.

Þ   Corpulence : ordinaire.

Þ   Cheveux : courts, blond cendré.

Þ   Yeux : bleu océan.

Þ   Statut : Somnambule.

Þ   Qualités : ingénieur émérite, intelligent, rationnel, raisonnable.

Þ   Défauts : lâche, impressionnable, culpabilité du survivant.

Þ   Liens familiaux : veuf de Sophia, père d’Isabel.

Þ   But dans l’histoire : Wendell a été le co-créateur du projet Morpheus, en duo avec sa femme Sophia. Au départ, tous deux étaient fermement convaincus que le réseau constituait la solution aux problèmes de l’humanité. Toutefois, ils se sont vite rendus compte que leur création n’était finalement qu’un instrument de plus aux mains de ceux qui recherchaient le pouvoir. Prévoyant, Wendell a, dans le plus grand secret, introduit une faille dans le système, ce qui a abouti à l’existence des Somnambules, personnes non affectées par Morpheus. Il a caché ce détail à Sophia, mais celle-ci, beaucoup plus impulsive et moins discrète que lui, le considéra comme un lâche et décida de lutter contre son propre projet. Pourtant, si elle fut la principale artisane du Bug de 1948, le Gouvernement ne la soupçonna jamais, et blâma Wendell. En guise d’avertissement, il fit tuer Sophia ; dès cet instant, Wendell se jura de terminer le combat de son épouse. Tout au long de la trilogie, ses intentions ne seront pas claires, jusqu’aux événements du dernier tome, où il expliquera à Isabel que son plan était de faire croire au Gouvernement qu’il travaillait toujours à sa solde, tandis qu’il se chargeait de saboter ses projets de l’intérieur. Quoi qu’il en soit, Wendell ne se pardonnera jamais la mort de sa femme.

Elle PYATAS :

Þ   Date de naissance : 11 février 2000.

Þ   Age : 56 ans.

Þ   Taille : 1m73.

Þ   Corpulence : filiforme.

Þ   Cheveux : coupés à la garçonne, gris.

Þ   Yeux : gris, froids.

Þ   Statut : Somnambule, leader de la Résistance sur l’ensemble du territoire.

Þ   Qualités : fédératrice, audacieuse, indomptable, déterminée, incorruptible.

Þ   Défauts : froide, manipulatrice, insensible, sévère.

Þ   But dans l’histoire : Elle est une fervente défenseuse du libre-arbitre ; très tôt, elle a décelé les dangers présentés par Morpheus et les a dénoncés au grand public. Néanmoins, afin de la faire taire, le Gouvernement a enlevé sa sœur, Diane, et la retient prisonnière sur l’île de l’ancienne Angleterre. Depuis, Elle a redoublé d’efforts pour lutter contre le pouvoir en place. Elle a notamment pris la tête de la Résistance, et ne révèle à personne la véritable motivation qui l’anime, à savoir celle de retrouver sa sœur vivante.

Report this text