La Passion est une Rose Noire.

Aurore Dupin

Premier Personnage. Cinquième Partie.

      Leurs lèvres semblait soudées par le froid environnant mais, pour autant, celui-ci ne gâchait en rien l'instant présent. Ses mains, auparavant posées sagement sous l'épais gilet, glissaient désormais sous le pull de l'homme collé à lui. Sous ses paumes, la peau était des plus chaudes et il ne voulait plus que la toucher le plus possible. Il se serrait alors toujours plus contre ce corps embrasé, semblant fusionner avec. Ses jambes s'appuyaient largement contre celles de son homologue et, par un moyen quelconque, ils finissaient au sol, lui au-dessus. Il se détachait alors du bel éphèbe qui apparaissait comme fait d'opale et entreprenait de le détailler sous un autre rayon de lune.

     Il ne pouvait détacher son regard de celui de son semblable, leurs lèvres s'attiraient mutuellement, et leur union se faisait plus fiévreuse. Leurs mains se faisaient plus baladeuses, et les siennes tourmentaient les mèches de cheveux de lis. Il tirait un peu plus sur le cuir chevelu, les faisant se rapprocher, et il se réchauffait, allongé contre le corps de l'autre à l'allure glaciale mais à la peau de feu.

     Ses yeux se baladaient sur le visage de la créature étendu sous lui, et il ne pouvait souhaiter rien d'autre que de rester ainsi éternellement. Son vœu était exaucé.

Report this text