La promesse

Isabelle Polle

C'est parce que tu t'es suicidé

que je suis tombé

pourquoi ? Mais pourquoi ?

L'absence à cette question là

Je t'en veux tellement, tellement

Entre la douleur et le ressentiment

Tu sais, je l'aurais fait mienne

ta détresse, ton angoisse ou ta haine

Comme Dieu, je t'aurais porté

comme une mère porte son bébé

Je me serais arraché la peau

pour t'offrir mes os

pour te tenir au chaud

et je l'aurais serrée, ta main

comme aujourd'hui, à l'hôpital

pour que tu es moins mal

pour changer ton destin

pour te garder avec moi

moi, qui ai tant besoin de toi

Tu es ce que j'ai de plus précieux

et tu es parti sans même un adieu

Tu t'étais murée dans le silence

L'indifférence a été ton fossoyeur

là où la souffrance

confine au malheur

Entre la Vie et la mort

Ce qu'il reste de ton corps

Vivant mais handicapé

Le reste de ta Vie un mutilé

Désormais promets moi, à ton ami

Quoiqu'il arrive, aime la VIE

Toujours.

Report this text