La rentrée

chris-mo

Chaque fois que c’est la rentrée

Échange de regards, des yeux pleurent

C’est juste qu’elle n’a pas de blé

Pas de Mapped, elle oublie les mœurs


Ses marmots feront la rentrée

Certains qu’ils seront à l’heure

Pour ce faire, pas besoin d’osier

Quand c’est l’heure, c’est l’heure

Ton gosse s’impatiente à l’instant rêvé

Putain de bousculade pour un quart d’heure

De livres les vitrines sont blindées

De plumiers, de gommes et de marqueurs

Le foutu plastique doit étinceler

Les mômes réclament avec ardeur

Stylo à bille éclatant à plein nez

Portefeuille vide, t’as mal au cœur

Tu lui files un crayon usé

Et lui dit : bosse avec le cœur


Chaque fois que c’est la rentrée

Échange de regards, des yeux pleurent

C’est juste qu’il a du blé

des Mapped, il oublie les mœurs


Ce n’est pas qu’une question d’être blindé

Le chemin de la pub est une horreur

La nouvelle génération encensée

Se noie dès les premières heures

Le but n’est pas de se lamenter

Pour un échange où des yeux pleurent

Parce que l’argent s’est absenté

Mais par le manque de mœurs

Que l’avenir leur a concocté

Voilà un échange de frayeur

Aux victimes de marques sponsorisées

Qui laisse des yeux en pleurs

de beaucoup de gens fauchés

où qui nage dans la grandeur

Tu choisis d’acheter ou de manger

Avec ou sans marque porte-bonheur

Protège ton petit secoué

Contre l’avalanche de torpeur

Qui le noie dans l’avidité


Deux genres sans peur

Pour une seule vérité

Lorsque des yeux pleurent

Car c’est l’heure de la rentrée

Où tous oublient les mœurs

Dans l’opulence ou sans blé

Dites-leur d’apprendre avec le cœur

Les biens chers nommés

Les bien chères peurs

Reste à citer

À bon entendeur

Report this text