La Valse

sandra-berlain

Je ne suis pas folle des foules dans les magasinsJe n’aime pas non plus les nuits troubles et sans finEt la crasse des restaurants, les odeurs de dégraissantLe crachin désespéré, d’un ciel décidément blaséJe n’suis vraiment pas une barge du changementJe me demande pourquoi cette fuite en avantJe méprise les bourgeois, méprise le prolétariatLa campagne et la politique, c’est d’la bouse et d’la polémiqueJe n’ai aucune pitié pour les malheureuxJe ne respecte même plus mes vieuxEt les jeunes qui s’bécotent la poireLe dimanche sur le pont des ArtsL’amour est un poison, seule la mort en a raisonAlors voyez vous et moi, ça va pas le faireJe vous conseille de faire quelques pas en arrièreJe préfère danser seule, ne penser qu’à ma gueulePartez sans vous retourner, et je continuerai à valserL’amour est un poison, seul l’amour en a raison

Je ne suis pas folle des foules dans les magasins

Je n’aime pas non plus les nuits troubles et sans fin

Et la crasse des restaurants, les odeurs de dégraissant
Le crachin désespéré, d’un ciel décidément blasé

Je n’suis vraiment pas une barge du changement

Je me demande pourquoi cette fuite en avant

J'emmerde les bourgeois, méprise le prolétariat
La campagne et la politique, c’est d’la bouse et d’la polémique

Je n’ai aucune pitié pour les malheureux

Je ne respecte même plus mes vieux

Et les jeunes qui s’bécotent la poire

Le dimanche sur le pont des Arts
L’amour est un poison, seule la mort en a raison

Alors voyez vous et moi, ça va pas le faire

Je vous conseille de faire quelques pas en arrière

Je préfère danser seule, ne penser qu’à ma gueule
Partez sans vous retourner, et je continuerai à valser

L’amour est un poison, seul l’amour en a raison

Report this text