L'amour à travers ses étapes

kirskova66

L'amour se décompose en 3 étapes clés ... Si chacune est respectée alors la route du bonheur n'est plus loin

Depuis notre tendre l'enfance, nous avons été bercés par des films à l'eau de rose et des livres romantiques avec cette idéalisation exacerbée de l'amour. On voit l'amour comme quelque chose de féérique et magique frôlant les limites du réel... On associe le manque d'une personne à de l'amour, mais depuis quand un manque exprime-t-il nos sentiments ? Quand nous sommes en manque de drogues, d'alcool, de nourritures, nous assouvissons ce désir oui, mais est-ce pour autant un acte sain que de le combler par l'excès ? Les manques ne définissent que l'envie simple de combler un vide en nous …

L'amour ou la relation avec autrui est composée de 3 phases différentes et importantes dans un processus pratiquement toujours identique.

 

La première phase : L'idylle des premiers jours, des premiers frissons, des premiers sourires, des papillons dans le ventre, l'émerveillement de l'autre …. Ces émotions intenses nous font oublier l'espace d'un instant le mal-être qui nous ronge, et comme nous sommes dans un état dit d'euphorie, nous ne prêtons plus attention aux choses négatives. C'est pour cela que nous trouvons cette phase « magique », comme si d'un coup de baguette l'autre avait fait disparaître tous nos maux et nos blessures. En réalité, ils sont toujours présents, mais nous nous laissons bercer par le bien-être que l'autre nous procure, enfin c'est ce que nous pensons à ce moment-là. Elles sont aussi accompagnées du manque, de la jalousie, de l'envie, du doute et de la confiance en l'autre … Même si ces émotions peuvent paraître néfastes, elles animent un feu intérieur en nous et nous procure la sensation d'être vivant, et nous nous rattachons à cela. Pourquoi ? Car nous avons déjà essuyés des ruptures difficiles et nous en sortons probablement …

 

La deuxième phase : On peut parler du couple, l'un et l'autre commence à bien se connaître, la phase de découverte d'autrui est bien entamée. Le naturel de chacun revient aux galops, comme les habitudes, les changements d'humeurs, les défauts … La routine s'installe … Nous nous laissons aller dans cette phase où nous pensons ne plus être « obligés » d'être dans la séduction, pensant naïvement que l'autre est déjà acquis. Le jeu et le challenge sont mis de côté … Les défauts de l'autre, auxquels nous ne faisions pas attention, sont comme mis en lumière dans cette phase. La baguette magique ne fait plus effet, nous commençons alors inconsciemment à ouvrir la porte à nos démons du passé, nos maux, nos blessures. Nous baissons inconsciemment les bras, dans l'espoir de jours meilleurs. Mais en réalité, nous nous laissons rattraper par ce qui nous fait mal, ce qui nous empêche d'avancer et d'être bien. Bien souvent, ce sont les 2 individus qui sont dans cette phase, il est donc difficile de tirer l'autre vers le haut … De manière inconsciente, nous tenons l'autre responsable de ce mal-être, car l'effet magique qu'il nous procurait jusqu'à lors ne fait plus l'effet escompté. Nous arrivons même à nous convaincre que l'amour disparaît et que cette personne n'est pas faite pour nous. Cette phase est en effet la plus difficile, la plupart des couples ne tiennent pas car leur potentiel de réflexion n'est pas à son maximum et ne regardent qu'en surface. Alors que c'est justement à ce moment précis qu'il faut agir. Il faut prendre conscience rapidement que nous avons tous des casseroles que nous traînons, que l'autre ne peut pas tout effacer, que l'autre n'est pas responsable de notre mal-être et encore moins de notre bonheur. C'est à partir de là que doit commencer notre voyage intérieur, travailler sur soi afin d'accepter toutes les blessures qui font de nous ce que nous sommes, de réaliser que personne ne peut tout balayer d'un revers de main, que notre bonheur et notre épanouissement ne dépendent que de nous. Il est normal dans cette phase de vouloir être seul, de se retrouver pour mieux se recentrer. Il est normal d'être mal et de culpabiliser vis-à-vis de l'autre qui n'a rien demandé. Il est normal de tout remettre en question, nous sommes humains, et nos pensées sont puissantes, à nous de prendre le temps de faire le tri …

La troisième phase : si les 2 êtres ont survécu à la 2ème, alors la 3ème sera la plus merveilleuse qu'il soit … Mais cela demande un travail de titan et implique de nombreuses souffrances et remises en question. La 3ème phase est l'acceptation. Accepter que l'autre n'est pas magicien, et qu'il n'a aucun pouvoir sur notre bien-être personnel. Accepter que la première phase soit différente, qu'elle relève même de l'illusion, l'inconnu nous procure des sensations tellement intenses, que notre perception est biaisée. Finalement c'est comme un spectacle de magie, l'espace d'un instant nous sommes éblouis par le spectacle, nous sommes tellement attirés par ce que nous voyons, que nous occultons tout le reste. Mais la magie n'est qu'illusion, elle est là pour nous en mettre plein les yeux, mais en réalité ce ne sont que des tours parfaitement millimétrés.

Ce qu'on appelle la magie des débuts, n'était qu'un tour, un voile devant les yeux afin de mettre provisoirement de côté les maux qui nous habitent. Cela ne veut pas pour autant dire que cette magie est fausse, mais juste éphémère … Dans cette dernière phase, il s'agit de prendre conscience de cela, d'accepter que nous sommes seuls maîtres à bord du navire. Penser à nous, à nous aimer, à être fier de ce que nous avons traversé seul, de ce que nous avons vaincu avec force et courage. Ce mal est un tremplin vers le bien, il faut s'en servir pour s'élever et prendre un nouveau départ.

L'amour authentique, c'est de passer cette deuxième étape, en étant égal à nous-même comme dans les débuts de l'étape 1. Certains auront échoué car ils n'étaient pas en phase, d'autres auront choisi la facilité en fuyant, mais il reste ceux qui ont tenu bons, droits dans leurs bottes, qui ont évolué pour aller vers quelque chose de meilleur sans se perdre dans les bras du (de la) premier(e) venu(e), mais en travaillant chaque jour vers sa quiétude intérieure.  

L'amour c'est trouver la paix, être bien et à l'aise avec l'autre, s'assoir sur un banc et admirer la nature, parler de tout et de rien, tout en ayant des conversations profondes. L'amour c'est tirer l'autre vers le haut, le soutenir, croire en lui et en ses rêves. L'amour c'est accepter l'autre dans son intégrité avec ses défauts qui paraîtront à présent sans importance. L'amour c'est la bienveillance, l'écoute et l'attention. Mais en aucun cas le manque, la jalousie, ni la possession sont de l'amour. C'est un banal prétexte dont on se sert ne sachant pas expliquer pourquoi l'on ressent ce genre de choses …

L'amour c'est comprendre que le feu intérieur des débuts est différent, mais qu'il peut être amplifier à partir du moment où chacun comprend et accepte toutes ces étapes. Il faut être prêt à s'ouvrir, à mettre de côté nos barrières inutiles, car finalement elles ne font que nous freiner … L'amour c'est l'instant présent, l'amour se construit avec le temps.

La passion n'est pas de l'amour, et encore moins une personne. La passion est une activité durant laquelle nous prenons plaisir à nous lâcher, à dépasser nos limites, à être créatif ou encore à nous vider la tête. Nous avons tendance à faire cette confusion, car certaines personnes arrivent à nous faire ressentir ce sentiment intense que nous avons tant de peine à expliquer. Mais comme dit plus haut, ce sentiment intense redescend tôt ou tard, faisant place à des émotions diverses et variées, bien souvent très toxiques, mais malgré tout comme ces émotions nous animent de l'intérieur, nous pensons à de l'amour. Ce type de relation ne fait que réveiller nos peurs et quelque part nous nous sentons en sécurité dans quelque chose que nous connaissons un peu trop … Le fait de couper cet attachement toxique implique de sortir de notre zone de « confort ». Qui entre-nous, il n'y a rien de « confortable » à vivre dans le mal-être.

Alors, que choisissez-vous ? L'illusion du feu intérieur qui finit par nous brûler ? Ou l'amour sincère qui nous apporte la paix que nous avons tant désiré ?

Report this text