L’amour qui blesse, l’amour qui tue

Pascal Ladhalle

Je te l'ai dis, tu sais parfois
La vie aussi est faite de ça
Juste un amour inexpliqué
Juste un retour inespéré
Quand on fini par s'embrasser
C'est qu'on devait se rencontrer

Toi, C'est l'amour qui te blesse
Parce qu'un jour les mots d'amour
Apparaissent en tendresse
Et disparaissent pour toujours

Moi, C'est l'amour qui me tue
Sauf qu'une nuit sans préavis
On s'évertue une fois de plus
A être unis toute une vie

Tu me l'as dit, c'est vrai parfois
La vie aussi est faite de ça
Quand nos regards se sont croisés
Sur ce chemin superposé
Nous n'avons rien envisagé
Et le destin s'en est chargé

Toi, C'est l'amour qui te blesse
Parce qu'un jour les mots d'amour
Apparaissent en tendresse
Et disparaissent pour toujours

Moi, C'est l'amour qui me tue

Sauf qu'une nuit sans préavis
On s'évertue une fois de plus
A être unis pour la vie

Puis on s'est dit, c'est vrai aussi
Que ça n'peut pas durer ainsi
Sans une parole, sans se parler
Juste un sourire pour apprécier
Ce doux moment s'est transformé
En souvenirs dissimulés


Texte de Pascal Ladhalle.
Protégé et déclaré comme propriété de l'auteur.

Pascal Ladhalle sur

Report this text