L'assidu

douxfoutropforever


Qu'avait-il à faire sous son ombrelle ?

Condamné à ses remords

Suspendu à cette  plante si belle ...

Et refusant de s'enfuir

Il serra quelques feuilles

De ce cerfeuil qui rend fou

Tout à son assiduité

Tout autant qu'à son entêtement

Il ne s'abstint plus de boire l'absinthe avec l'absente

Mêlée de quelques fautes de goût

Ainsi ils communièrent à la ciguë 

Tels deux "Socrate" au bout de leur nuit

Nuit de ferveur

Nuit de repus.

Report this text