L'asticot

Florence Medina

Spécial dédicace...

« Quarante-trois ans. J’ai passé l’âge. Ça arrive trop tard. »
L’Hôtel Dieu est en vue. J’attrape une cerise. C’est fou ce que je mange comme cerises à cause de ce têtard ; d’ici quelques heures, ce sera terminé.
De ma Bigarreau, surgit un ver.
« Oh… Il est trop mignon. »
Sacrés hormones. Je fonds en larmes. Et zut ! Il n’est pas si tard ! Des envies, on en aura encore plein si on veut : cerises, fraises, poireaux vinaigrettes, loukoums et j’en passe. Et si c’est une fille, je l’appellerai Griotte.
Je rebrousse chemin.

Report this text