Le bien et le mal

dost

Le bien et le mal parlaient,

Se disaient tous deux  “J'suis laid.”.

Le bien disait même au mal

“Tu sais, des fois, rien qu'une fois,

J'aimerais devenir comme toi,

Tu sais, parfois, l'idéal

Que j'ai dans mes grands yeux bleus,

Il te ressemble, et pas qu'un peu!”

Et le mal lui répondait

Chaque fois qu'il l'entendait

“Tu sais, moi aussi j't'envie,

T'as plus d'apôtres que moi,

T'as toujours l'visage en joie

Et certains t'appellent la vie

Pendant qu'on m'appelle la mort,

Pourtant on est dans les mêmes corps,

Non? On pourrait pas ensemble

Enfin se dire qu'on ressemble

Aux hommes et à leurs pensées?

Après j'sais pas moi, mais bon,

Mais bon, t'sais quoi, les frissons

De joie qu'ils m'ont tous lancés

Tu les as sentis aussi,

Je le sais, tu me l'as dit,

Même s'ils étaient différents,

C'était les mêmes, les mêmes chants”

Et le bien disait “J'sais bien,

C'est vrai, mais bon, mes deux mains

Sont collées à des barreaux.

Tu vois, les hommes rigolent pas,

En tout cas pas avec ça.

Nous, on est beaux qu'en tableaux.

Seulement quand ils nous font sortir

De leurs cerveaux, leurs cages, les pires.”

Report this text