Le jeu

Aurore Drey

Tableau choisi : Le Colin-maillard

Mes doigts embrassent le vide
Le vent joue avec tes cheveux
Ce bandeau sur mes yeux
Ton parfum m'étreint
Tu es là
Si près
Si loin

Cette excitation à chaque fois
Sur le point de te saisir
Tu te joues de moi
Tu n'es pas sérieuse
Légère
Oublieuse
Seules comptent les arabesques de tes pas

Je te frôle
Étreignant ton ombre
Tu t'échappes
Tu files
Encore et encore
Tourbillonnant sur toi-même

Bientôt le jour s'éteindra
Le bandeau glissera
Tu seras à nouveau secrète
Perdue en toi-même

Si loin
Si près

Il ne restera que le froid de la nuit
Et le souvenir de ta joie

Report this text