LE POKER DES OMBRES

fabricerose-pierre

LE POKER DES OMBRES

Sur les côtes d’Irlande
Quand les ténèbres glissent
Des rumeurs se répandent
Dans tous les interstices
Au sujet de ce vieux manoir
Adossé à la dune
Dont le donjon est un nichoir
Où se pose la lune

REFRAIN

Pour le poker des ombres
Qui se diluent dans la nuit sombre
A l’abri du temps
A l’abri du temps

Dans le bibliothèque
Aux visites interdites
Fauteuils en bois de teck
Et poussière cohabitent
C’est dans ce havre de quiétude
Que le vieux guide hilare
Partage avec exactitude
Les liasses de dollars

REFRAIN

Le contre-jour esquisse
Au bout du corridor
Le pas de Bérénice
Au bras de Belphégor
Quelques fantômes vénérables
Que la lumière dérange
Venus siéger à une table
Aux portes de l’étrange

REFRAIN

Noctambules en goguette
Invisibles au regard
Immortell’ silhouettes
Du ruban de l’histoire
Qui quand l’aube étendra son voile
Sur les rêv’ qu’on oublie
Iront dormir dans les étoiles
Jusqu’à demain minuit

REFRAIN

Report this text