Le rêve éveillé

boumlatete

Que cette force vorace qui brûle au fond de moi, puisse s'exprimer afin de m'émouvoir.
La ceinture bouclée, je suis prête pour pour un nouveau départ.
Je roule, je freine et je décolle de la route.

Assise sur les ailes de mon cabriolet, je m'envole vers une autre destinée.
Les nuages en mousse caressent la paume de main,
Sans savoir de quoi sera fait demain.

Je zigzague entre un Airbus et un Boeing,
Je ne suis qu'une petite puce,
Sirotant la rosé du matin,
A 10000 pied au dessus des marins.

8h sonne, je me mets à chantonner une petite sérénade :
Ô cette douce journée,
Allongée avec ma dulcinée en coton,
Chauffer par cette rosace illuminée
J'aimerais m'envoler jusqu'à Pluton...


Apaisant mes entrailles, je tressaille.
La foudre s'abat sur moi, scindant mon carrosse en mille éclats.
La chute est lente, suave,
Mon corps s'étend jusqu'à former une immense toile concave.
Enveloppant ma descente, je sens que je suis sur la bonne pente.


Celle mélangeant ma réalité et mon utopie,
Le monde idéal pour un personnage fictif vivant dans ce monde captif.
Report this text