Le taxi aux néons noirs

Caïn Bates

Les néons noirs de la ville, la nuit
Mes pupilles cachées derrière des lunettes de soleil
Comme toi derrière les vitres teintées
J'irai dans le ciel comme un fantôme avec ce goût amer
La vision calme du néant
Les palmiers qui bordent la route un soir 
Cette douleur bizarre dans le bras gauche
Je vise le club des 27
La mort est couleur bleu azur

Je roule à cent à l'heure dans le désert
Le mec est mort d'une balle en pleine tête
J'lui ai dis "J'te dépose?" 
Je sais qu'il me regarde
Malgré l'obscurité
Les néons noirs de la ville la nuit

Sa chemise hawaïenne est ouverte sur son torse
On dirait un acteur
"Je voudrais refaire ce rêve
Celui où tu te déshabilles"
Il y a du sang sur les doigts de la fille
Elle se touche avec et fait semblant de jouir
La lolita a quelque chose d'inquiétant
Que tu veux pas croiser
Le matin le soir ou l'après-midi
Je l'ai regardé poursuivre son oeuvre
Elle était éclairé par les néons noirs de la ville la nuit

Devant la piscine
Y'a jamais personne
Peut-être qu'on a couru trop longtemps sans s'arrêter
"La nuit est une fête
La drogue blanche est pailletée
C'est le rap ou la techno ta musique préférée ?"
Elle remets du rouge à lèvres Dior sur ses lèvres desséchées
Les gens dansent à l'intérieur du club
"J'ai été contacté par ce réalisateur
Pour jouer dans un film où il y a quelques dialogues
Déposes moi quelque part plus loin tu vois
Là où sont les néons noirs de la ville la nuit"

Report this text