LE TEMPS

kephas

Pensées sans importance 6/13

I. PILE.
Le temps est un grand médicament. Il soigne toutes les blessures, mêmes les plus profondes. La patience aussi.
Un jour le chagrin disparait remplacé par une nouvelle joie. Ce qui nous a blessé n'a alors plus d'effet sur nous.
Notre cœur s'ouvre à nouveau, prêt pour une nouvelle naissance.
C'est ainsi qu'est le temps, dans sa grande bénédiction.

II. FACE.
Le temps est un grand médicament, mais il y a des blessures qui ne guérissent jamais.
Des coups invisibles qui impriment l'âme, bien plus profondément que toutes les blessures corporelles.
La victime ne connait pas la patience.
Chaque jour, elle est soumise à cette blessure qui se réactive. Elle devient folle devant un chagrin qu'elle ne maîtrise pas.
Elle ne connaît pas de répit face à cette situation de son passé.
La victime inconsciemment à tendance à reproduire les mêmes schémas devant ses bourreaux. Elle devient innocente victime crucifiée.
C'est ainsi qu'est le temps qui donne à chacun soit bien ou soit mal, indistinctement.

Ke. 

Report this text