L'ÉCHO D'AIX DUCHÉ

Philippe Larue

Voilà les opiniâtres mots, les maquisards du Marquis de Sade, mal-en-point de Saxe et séditieux Dieux aux cieux infranchissables! 

Médicis, Médicos s'insubordonnaient vers un Codico d'Harry. Les gros Robert de Larousse qui à Muzerelle d'Averell et de rêves d'Éverest, immolaient mon vocabulaire. Abattre le grain de folie de la côte d'Albâtre et y abréger les souffrances de francs Klein et les roses sveltes, dans une frangipane de Francine. 

Signac mes accolades, jument aux acrostiches. Devais-je m'agenouiller devant Noailles ou un cornouiller de vermicelles? Hockey Jockey dans le Taxi. Japon d'haïkus pour ZZ Topless, Mai/Juin...moi l'émoi d'une base d'écriture, safran que les Faust d'orthographes y étaient légions donnneurs, et j'opterais pour le blanchiment du buvard. 

Chantourner autours du Poe et du rond/point-virgule/Poincaré, le châssis de Signac apporterait des lignes pointillées. Comment pouvais-je chlore ce texte si javel à Muzerelle? Et puis, décimales malheureux, lequel avait le mal-en-point? Dépliant Holly, une lampe de Wood, Hollywood augmenterait mes chances d'y obtenir une nouvelle ligne directrice. Ouf! 

Report this text