Les Cœurs de Demain

Nicolas Granier

Naufragés sur les rives de la vie qui les brise

Leur musique est faite de nos silences

Délaissés par le rire, leurs espoirs qui chavirent

Abandonnés aux lois des finances

Aux creux de nos mains

Les cœurs de demain

Au creux de nos mains

La fin du destin

 

Oubliés par milliers, leur présent est passé

Leurs idées condamnées au silence

Des foyers déchirés, force et brutalité

Ont masqué les jeux de leur enfance

Aux creux de nos mains

Les cœurs de demain

Au creux de nos mains

La fin du destin

 

Si mes mots pouvaient briser la haine

Si avec des mots je peux sécher tes larmes

Si les mots, les mots ! …

Donner un peu de joie, donner de l'espoir !…

 

Déracinés à vie, en quittant leurs pays

Obligés par la faim et la honte

Méprisés pour leur peau, ne sachant pas les mots

Destinés au vol ou/et à l'errance

Aux creux de nos mains

Les cœurs de demain

Au creux de nos mains

La fin du destin

 

Humiliés par la vie, qu'une poignée d'hommes a dit :

« Consommation ou pas d'existence »

Il y a plus de mendiants, sur la terre à présent

Qu'au temps des rois et de l'ignorance

Aux creux de nos mains

Les cœurs de demain

Au creux de nos mains

La fin du destin

 

Si mes mots pouvaient briser la haine

Si des mots pouvaient briser leur peine

Si mes mots pouvaient sécher tes larmes

Donner un peu de joie (foi) et d'espoir

Aux cœurs de demain...

La fin du destin

Aux creux de nos mains

Les cœurs de demain

Au creux de nos mains … (ad libitum)

La fin du destin

Report this text