Les conditionnements 5

mysteriousme

C'était devenu ainsi...

L'histoire comme on l'entendait "avant" avait été effacée. Finis, les récits collectifs, le devoir de mémoire, à bas les injustices du passé. L'individualisme à tout crin avait de beaux jours devant lui. L'intérêt général beaucoup moins, mais peu importait : les sociétés du Continent-Monde veillaient au grain, aux gains et au Bien. Seules comptaient leurs actions de storytelling endiablées pour ensorceler qui ne l'était pas encore.

La simple destruction de tous les cultes monothéistes pour n'en former qu'un avec les Textes Fondamentaux qui faisait suite à une Inquisition des temps modernes contre les athées et les polythéistes avait mis "sur un pied d'égalité" tous les croyants. Il fallait croire. Même si au fond d'eux, certains se demandaient "à quoi bon croire encore ?"

Le morcellement de l'âme des famille par l'arrachement des enfants pas au berceau mais presque était révélatrice également d'intentions plus que douteuses.

Comment en était-on arrivé là ?

Tout s'était joué en quelques années.

Les conditions de vie sur Terre devenaient de plus en plus précaires et malsaines.

Les "Empereurs" des grandes sociétés (actionnaires et dirigeants) avaient fait passé leurs propres (conflits d')intérêts en priorité, au détriment du "bien commun", ne saisissant aucune opportunité pour remanier en profondeur leur coeur de métier, les verdir avec sincérité, éco-concevoir des produits, prendre soin de leur personnel...

Non. Rien de tout cela. Le cash avant tout, quitte à spolier qui de droit. Institutions, politiques, associations, leurs propres familles et amis... Tout. Les Empereurs avaient tout englouti.

Ainsi, en faisant malgré tout pot commun entre eux, ils s'allièrent pour concrétiser le projet de viabilisation de Mars. Aucun média n'en avait fait écho évidemment. Précisons que les médias "libres et indépendants" n'étaient plus d'actualité depuis longtemps : fermés ou rachetés, ils étaient contraints d'encenser les storytellings des sociétés du Content-Monde, tous plus invraisemblables les uns que les autres.

Ainsi, en 3 générations, les sociétés du Continent-Monde avaient quitté la Terre, laissant derrière eux les conditions relativement soutenables (des petits génies avaient réussi à pallier la fonte des glaces, d'autres à concevoir des puits de carbone artificiels, à contrôler certains phénomènes météorologiques, à imposer les OGM...).

Et on appelait la Terre et Mars le Continent-Monde  pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les dispositifs de vie sur Mars ne pouvaient à cette époque être exploités sur une seule partie de la planète, formant ainsi un contient. Ensuite, ce terme qualifiait aussi sur Terre le fameux "continent de déchets" constitué d'un agrégat monstrueux de pastiques en tous genres et qui avait fini par former de la terre ferme où l'on avait pu construire bon nombre de logements, de grands hubs commerciaux, des usines de fabrication de SWARTY ou de MULTECRAN, ou des SpeedDataCenters.

Enfin,  le mot "Monde" était utilisé pour parler de la Terre et mettre en avant la dominance absolue des sociétés et de leurs Empereurs, derniers dictateurs à avoir un pouvoir sur l'Homme et ce qu'il restait de Nature.



Report this text