Les Enfants Perdus — Alice Wonder

nekogames

L'histoire d'une criminelle de dix-sept qui se fait démasquer et qui est forcée révéler les secrets de son passé pour prouver son innocence au monde.

Chapitre 1 — Un Secret Bien Gardé

Alice avait toute sa vie rêvée d'un jour pouvoir confier les secrets de son passé à quelqu'un, mais elle savait que si ça arrivait alors elle mourrait dans les prochaines heures.

A dix-sept ans, la jeune fille était connue comme la plus brillante élève du Rosa Parks high school de New-York, mais à part son nom, on ne savait strictement rien sur elle. Alice était arrivée en ville toute seule, sans que l'on sache vraiment quel jour, ni quel mois, ni même quelle année. Les rares portraits qu'on faisait d'elle la décrivaient avec de longues boucles dorées qui tombaient sur ses yeux bleus semblables à des diamants. Mais le plus étrange restait qu'elle semblait porter le plus grand des soins à conserver les secrets de son passé plus précieusement encore que sa propre vie.

Alice n'avait jamais parlé de ses origines à personne. On ne savait ni qui elle était, ni d'où elle venait, ni pourquoi ou comment elle avait atterri à New-York. On ne lui connaissait pas de mère, de père, de grands-parents, de frères, de sœurs, de famille, de famille adoptive, de collègues, de connaissances, d'amis ou d'ennemis nulle part dans tout le pays qui auraient pu apporter la moindre information à son propos. Son nom n'apparaissait nulle part dans aucun fichier des États-Unis, aucune fiche de naissance, aucune base de données, aucune archive fédérale, aucun rapport militaire et aucun document officiel même classifié. Tout semblait indiquer qu'Alice n'avait jamais existé, pourtant elle était bien là, sans que personne ne puisse trouver la moindre explication à ce mystère. Alice était une élève du Rosa Parks high school, et voilà tout.

Bien qu'elle fut parmi les meilleures élèves, pour ne pas dire la meilleure, la jeune fille avait beaucoup de mal à se faire des amis, autres que ceux qui profitaient de ses bonnes notes pour gratter quelques points en plus sur leurs copies. Pourtant, Alice rêvait de pouvoir un jour se confier à quelqu'un qui la croirait. Elle rêvait d'un jour pouvoir enlever ce poids de ses épaules, de dire enfin toute la vérité, d'être elle-même, d'avoir une vie ordinaire comme toutes les autres jeunes filles de son âge, d'aller au cinéma, sourire bêtement sur les photos de classes, sortir se promener à Times Square, pique-niquer à Central Park, porter absolument n'importe quel vêtement, passer des après-midi et des nuits entre Manhattan et Brooklyn, ou même simplement marcher dans la rue sans avoir toujours la peur de mourir. Tous les élèves du lycée imaginaient qu'elle manquait de tact et qu'elle devait décidément avoir bien du mal à s'intégrer, mais personne n'aurait imaginée qu'elle était obligée de jouer les premières de la classe quand on la voyait coincée dans un coin sombre de la cafétéria où elle mangeait seule en compagnie d'un vieux livre usé.

Mais le voile qui entourait ce mystère allait bientôt être levé quand on découvrit, une semaine avant la fin de l'année, le message adressé aux élèves du lycée que leur avait laissé un Enfant Perdu.

Report this text