Les Lactés au pays de Confiserie

Julie Bobine

Pourriez-vous m'aider à trouver la suite ?

Par une belle matinée sucrée salée, les enfants du pays Lacté se retrouvèrent tous sur les marches en sucre du château de Confiserie.

Tous s'évertuaient à confectionner les délicieux emballages de leurs bonbons préférés. Sucettes, gâteaux, sucres d'orge, bonbons et autres pâtes de fruits étaient sublimés par les mains agiles des enfants Lactés. Chaque confiserie était recouverte d'une fine couche de sucre étirée et colorée, si bonne, que certaines fois, les enfants prenaient les plus gros bonbons pour déguster les emballages infinis...

Les Lactés forment un peuple qui se passionne à créer et imaginer des confiseries qui font plaisir aux enfants. Qui d'autre que Les lactés pouvaient mieux comprendre les désirs et les goûts attendus par les enfants? Personne.

Pendant qu'ils s'amusaient à faire leurs emballages avec des sucres de couleurs, des craies en sucre glace et du papier crépon en chocolat, le roi Confiserie leur confit un canard : "voici le journal de la confiserie de ce mois-ci".  Ils s'empressèrent de lire la presse. En une, on pouvait lire les dernières tendances people de Confiserie Mag : "Un bout de caramel, pour mademoiselle Isabelle, Un bout de chocolat, pour monsieur Nicolas, De l'arôme framboise pour Dame Françoise..."

Les photographies montraient les enfants en train de déguster en cachette, surpris par les barbapaparazzi Lactés. Les enfants n'avaient souvent pas le droit de manger des bonbons car leur parents leur interdisaient : "cela donne des caries", "tu es puni, privé de bonbon !", "les sucreries font des trous dans l'estomac !"... Mais ne pouvant résister, ils allaient dans leur chambre pour dévorer, ou dans la cours de récrée, ou bien encore sous la table de la cuisine...

Les Lactés sont friands des friandises prisent en secret : c'est la preuve qu'elles sont si bonnes, que leur travail est récompensé par l'appétit gourmand des enfants.

Soudain, alors que tous les Lactés s'agitaient autour du Roi, contents de leurs exploits, La Reine de Confiserie fit son apparition. Tous reculèrent devant sa grande robe nappée de gelée royale et sa longue traîne de chocolat chaud dégoulinant, laissant sur son passage une trace aussitôt engloutie par les gloutons. Les gloutons nettoyaient toutes les sucreries tombées derrière la Reine, pour laisser son chemin aussi net qu'une sucette.

Au beau milieu de la foule, elle déclara que la planète Confiserie était en danger : "Chers Lactés, suite à un microgramme de sucre envoyé cette nuit par la balance à gâteaux, je vous annonce une imminente fonte des glaçages due à une production accrue d'emballages en sucre. Chers compagriottes, nous devons réduire nos productions si nous ne voulons pas finir engloutis dans une mer confite et rester figés pour toujours."

Indignés, on pouvait entendre les cris de stupéfaction des Lactés outre la vallée confite.

Et la Reine poursuivit en ces propos "Même si les conséquences sur le plaisir des enfants seront grandes, nous devrons tous œuvrer pour préserver notre planète. Chaque Lacté qui réalisera une production de confiseries supérieure ou égale à son propre poids, devra quitter Lacté sur le champs !"

Report this text