Les manquements du silence.

anamelessperson

« - J'aurais aimé ne jamais naître. »

Une phrase ,une seule et si petite phrase avait suffit pour faire de ma joie un élément passé.

Pourquoi les mots ne daignaient-ils pas sortir ?  

Pourquoi étais-je incapable de crier, haut et fort, les mille et une raison qui me rendait heureuse de l'existence d'une telle personne ?

Pourquoi à la moindre tentative d'argumentation contre sa phrase, la seule chose qui raisonnait dans ma tête était la cause même de mon mal.

« - J'aurais aimé ne jamais naître.
                     « - J'aurais aimé ne jamais naître. »
                         « - J'aurais aimé ne jamais naître. »

Qu'étais je sensé dire ? Ou plutôt que devais dire ?

Une horde de question, aussi incohérentes les unes que les autres, voir même totalement saugrenues se battaient dans mon esprit, si bien que j'en devenais confuse.

J'aurais aimé lui dire qu'elle était l'une des personnes qui avait fait de moi la personne que je suis aujourd'hui. Oui, elle l'était.

J'aurais aimé lui dire qu'elle trouverai sa voie avec le temps, et que nous passons toute par une période où la remise en question et la lamentation nous constituait.

J'aurais aimé la réconforter, la prendre dans mes bras et lui tapoter le dos.

J'aurais aimé pleuré avec qu'elle, et lui dire que plutôt qu'une réponse à ses questions, je pouvais lui offrir l'amitié, le soutien, et le sourire.

Son regard vide, ses questions, son expression, tout ça ça me marquait, tout ça ça m'inquiétait. N'étais je pas assez bien pour la rendre plus heureuse ? Pour lui changer les idées ? 

Ce qui m'attriste le plus dans tout cela, c'est que même après des jours et des jours, je ne trouvais ni le courage de crier le contenu de mon coeur, ni les solutions de ses tourments.

C'était comme si je mijotais, doucement à petit feu, et que ma conscience me rappelait sans cesse mon manquement.

Aujourd'hui toujours, dans un coin de ma tête, mes pensées cogitent et tente de trouver une solution à ce mal être.

En vain...Tout ce que je suis capable de faire..c'est d'essayer de la faire sourire et de lui expliquer qu'elle n'a pas encore vu le tiers de ce qui nous attends dans la vie.

Oui. Parce que nous sommes en vie. Qu'on le veuille ou non. Qu'on l'ai demandé ou non. Et, même si chaque moment de cette fameuse vie paraît invivable et qui ne vaut pas la peine d'être vécu. Il le sera.

Car là où il y a de l'amour ,il y a de la vie. Et la ou il y a de la vie, il y a de l'espoir.  (Ghandi, et Stefen Hawking)

Et je ferais mon possible pour te donner de l'amour, pour que tu aies de la vie et ainsi de l'espoir. Car c'est la seule chose que je peux faire facilement et aisément.

De si grande personnalités, on prononcé ses paroles. De si grande personnes, passés par maintes et maintes péripéties envoient un message d'espoir à l'humanité toute entière, ayant pour témoin leur vécu et leurs bataille. 

Et, ces dans ses circonstance là que nous assimilons le sens de certaines chose. Lorsque nous y sommes confrontés, quand bien même nous ne voulons pas y être confronté.


Report this text