Les Orients.

austylonoir


Que me souviens-je?


Palais d'orients, nacrés ainsi la perle,

et bleuis de bassins aux périmètres d'or,

M'habitent ces palais venus dans la déferle,

D'un souvenir qui au soir, jamais ne s'endort.


Mais encore, que vois-je?


Ces vétustes marchés, de poussière salis,

Où toiles tirées ombrent l'orange et l'épice,

Ombrent la menthe et l'argan, indigènes délices,

Et font la fraîcheur aux corps affaiblis.


Était-ce une auberge ou une maison d'hôtes?


Les volets ouverts, sur un pays de palmiers,

Et un ciel de bleu matin, infini et limpide,

Un sentiment nouveau, la plénitude du vide,

Le contentement modeste des plaisirs premiers.

Report this text