Lettre d'une serial thinker

nord--est

Lettre d'une serial thinker : Pour les curieux de la pensée.

Ici, le soleil vient de se lever. Je le sais, car j'ai ouvert les yeux avant même qu'il puisse m'éclairer. Je dois vous avouer qu'il est agréable de se réveiller avant l'heure. Pas besoin de bouger pour l'instant. Je pourrais me rendormir, mais non, savourer ce moment où les obligations, elles, se rendorment, c'est bien mieux.

Et j'aime bien les vendredis.

Même si je suis bien occupée ce matin comme durant les autres jours de la semaine, le vendredi est plus léger. Savoir que le lendemain sera un samedi, une journée sans horaire, me semble plus agréable que le samedi lui-même. De même que le dimanche. Étrange non ? Comme quoi, les journées déteignent les unes sur les autres. Ce qui expliquerait pourquoi mon vendredi a le goût fruité du samedi et que le dimanche traîne lourdement la sensation amère d'un lundi.

Quelques minutes plus tard, le soleil se pointe à ma fenêtre et y entre sans cogner. Est-ce qu'il vous fait ce coup-là à vous aussi ? À croire que nous écoutons sa doctrine disant que lorsqu'il se lève, nous tous devons le faire. Serait-il en quelque sorte un illuminé ? Mais bon, ce matin, comme pour les autres ...ou en fait non, puisque nous sommes vendredi, je vais me lever sous les ordres de cette secte solaire et ce soir, je pourrais prendre ma revanche sur lui en allumant mes lumières et en écoutant Netflix lorsqu'il sera couché.



  • Il est vrai que c'est le vendredi le plus agréable, ensuite le samedi, après ça se dégrade...

    · Ago over 3 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Pour s'embellir le vendredi suivant ! :)

      Mais ça fait du bien de savoir que nous sommes au moins deux à dépeindre nos ressentis sur des journées portant des noms.

      Merci du commentaire et bon mardi à vous !

      · Ago over 3 years ·
      20201101 062921

      nord--est

Report this text