Lève-toi et marche !

fefe

Décidé, il suffit de faire des pas normaux selon un tracer bien droit et de se retourner au bout de quelques minutes pour se rendre compte à quel point le déplacement est facile.

C'est immédiat, c'est efficace; sans préparation, sans attente, sans gestion.
On y pense rarement d'où le fait nécessaire d'en parler.
Avec un peu de patience partout on peut marcher.
Pas simple d'ailleurs d'évoquer le sujet de la marche à pied sans s'ennuyer.
Mais c'est important de reconnaître que c'est le seul déplacement universel donné à tous, parce qu'on évoque souvent les mains de l'Homme alors que c'est pas la seule base.

Et c'est pas parce que tout est fait pour qu'on arrête de marcher qu'on doit pas trouver ça nécessaire, libre, sans effort, instantané, aéré, populaire et génétique.
Et puis c'est le dernier moyen de locomotion que le système n'a pas trouvé encore à taxer.
Le corps en redemande parce qu'on est programmé pour ça.
Quelques pas spontanés valent souvent mieux qu'une longue réflexion solitaire, surtout lorsqu'on a finalement aucun problème à régler.

On se donne vite un avis sur l'aspect général de quelqu'un mais jamais sur sa démarche. Pourtant une façon de marcher en dit tellement plus long sur l'individu, on peut pas tricher. L'amplitude d'un balancier gauche/droite, la coordination des bras sur les jambes, le mouvement d'un dos figé par rapport au reste ou dépendant de la cadence des jambes, des pas lourds aplatis sinon des semelles qui prennent le temps de prendre contact avec le sol, quel qu'en soit sa porosité.

La démarche de chacun est inscrite dans l'identité génétique et c'est calqué sur un tempérament. Ca vaut la peine de prêter attention à une façon de marcher parce qu'elle est authentique ; plutôt qu'au reste qui n'est que mode, consommation, besoins passagers, qui dépend souvent de la météo et du programme de la journée.

Report this text