L'ex-délinquante

aile68

Je n'ai que des ratures à mon arc, des fautes, des erreurs. Manque de confiance en moi, j'hésite, je bégaye, je tâtonne. J'ai à mon actif des vols et menus larcins, et des parties de rire à n'en plus finir. J'ai vingt ans et suis à l'école de la deuxième chance. Aujourd'hui, devant mes choix, indécise, j'assume mon passé de délinquante et tente de me racheter une conduite.

J'ai pourtant l'air d'une brave fille avec mes yeux comme des billes et mes cheveux à la Jeanne d'Arc. On me donnerait le bon Dieu sans confession. Je tourne la page, résolumment.  C'est venu progressivement en fait. Quelque chose dans ma vie n'allait plus. Y avait comme un malaise, une envie d'être comme tout le monde, avec un travail et d'autres amis, une famille. Cahin- caha comme dit mon formateur, mes regards se portent maintenant  vers un avenir proche mais incertain. Je n'ai plus mes anciennes fréquentations, je me lève à présent sur un jour nouveau. Je ne sais plus qui je suis. j'ai ma tête et mes bras pour m'en sortir.

Je suis un cas social qui claque la porte à son passé d'aventurière minable. Insertion dans la société et insertion professionnelle, je choisis ma voix en écoutant mon coeur. Ma voix avec un "x" car il faut parler avant de se déterminer. Mon chemin est fait de doutes et de regrets, j'aurais pas dû déconner. C'est fait c'est fait. Je n'ai plus de père, je n'ai plus de mère, j'ai une soeur et deux frères que je vois "à l'arraché" quand ils le veulent, je l'ai bien cherché. Avec les personnes qui m'accompagnent  dans mes démarches je retire peu à peu des cailloux de ma besace. La vie les remplacera-t-elle par des petites surprises? J'y compte bien, heureusement, je suis encore naïve. C'est peut-être pour cela que je veux m'en sortir. Les gens désabusés n'arrivent à rien.

A vingt ans,  je recommence ma vie, je retrouve des sensations de mon enfance de quand j'étais gentille et bonne élève. Ma mère me faisait du pain grillé le matin avant que je parte à l'école. Au foyer où je vis les éducateurs gueulent sur les autres, les récalcitrants, moi je veux bien me laisser modeler par les différentes situations qui font ma vie. J'ai l'impression que c'est comme ça que je trouverai ma liberté.

    

  • Merci tendresse! Tes commentaires sont toujours bienveillants. Merci de te livrer ainsi. Félicitation pour ta nouvelle vie. Moi je suis à une nouvelle étape de ma vie où je tourne difficilement la page. Cela m'a inspiré ce texte. Bien à toi, Aile68.

    · Ago about 8 years ·
    Coucou plage 300

    aile68

Report this text