L'histoire tragique de Leon et Lazare

mat_lartnak

Bonsoir. J'espère que vous êtes bien assis ce soir

pour m'écouter conter l'histoire tragique de LÉON ET LAZARE.


Comme a son habitude Lazare lézardait sous le ciel azur

scrutant d'un oeil laser la sère-mi de la z.u.p alentour, attendant le client.

Posté entre deux tours, Lazare dealait de tout,

du LSD au MP3, du safran a la ganja

en passant par les carambars.


Et quand à l'autre protagoniste,

pour annoncer la couleur : C'était un camé Léon.

Avant du genre calme, élégant,

classe ; mais vraiment !

Mais trop d'cumulus accumulés,

trop de tristesse à camoufler.

Et comme lui, pour être en paix

ne fume pas que le calumet.

Il achète des substances

et les mélange allègrement.

“c'est un mélange qui m'allège

qui me ramène dans mes langes

certes, qui me cabosse la caboche

mais qui met l'ange à ma calèche”


Ceci dit, tout n'est pas si sombre,

il est maqué Léon,

avec Constance et il s'applique.

Il fait tout pour avoir bonne conscience,

faudrait pas qu'il la perde, franchement l'aurait mauvaise.

C'est vrai qu'elle est bonne Constance.

Pour l'histoire, Constance et lui se sont rencontrés par Lazare.

Une rencontre fortuite,

un jour que Constance était fort cuite.

Depuis elle file avec Léon, un amour qui semble sans nuage.


Vous l'aurez compris,

Lazare est leur dealer,

et comme déjà sonne dix heures

en Léon point le besoin de se détendre.

Il s'en va donc quêter quelques grammes de Keta.

(la Keta ou Kétamine est un anesthésiant pour chevaux connu pour ses effets relaxants. C'était le petit point “chaque jour apprenons quelque chose de nouveau.")

Bon, pour parler du service fourni,

disons qu'on ne sait jamais à quoi s'attendre

mais Léon laisse faire Lazare

tout en sachant assez bien

en bon chasseur de chnouf sachant chasser la chnouf

que Lazare le lèse.


Après ça, qui oserait encore dire : laisser faire c'est moins cher?


Ce jour là, Léon sent qu'on s'agite autour de lui

et quand le bruit de la rue meurt,

il peut entendre la rumeur :

Constance marivaude.

“Sisi, l'esquive, Aude représente,  double 1 Constance, caceded au lycée Marivaux

Le jeu de l'amour avec Lazare.”

Enfin pour être claire

elle montre sa lune à d'autres qu'à Léon.

Il ne faut pas si fier, malgré son nom

Constance n'est pas si fiable

et même si Léon est pacifique, il n'est pas si fort

voir même un poil friable du cote du psychologique.

Alors Léon, cherchant conseil,

s'en remet à Lazare, quel drôle d'idée!

Gare à lui! C'est loin d'être un saint Lazare.

En effet, pendant qu'Léon lui fait confiance, Lazare lui se fait Constance

Mais comme Lazar fait bien les choses, Léon n'est pas méfiant.

Lazare conseille donc à Léon de ne pas écouter les on-dit.

Léon décide alors de régler ça avec Constance.

Il la rejoint au café, et débute sa stance

mais elle n'écoute pas c'que Léon dit.

Non, Constance est déjà ivre

et elle saute du coq a l'âne

face à son verre rhum-coca light.

Constance divague sans réfléchir

et ses yeux dans le vague

semble lui dire “tu me fais chier”

finalement il la sent fléchir

Elle avoue tout, oui elle fait l'amour au Lazare.

Y'a son cerveau qu'a cramé Léon,

il veut caner Léon,

il faut l'calmer Léon.

Ses yeux humides comme à Saigon.

Il est sorti de ses gonds Léon.

Le Lazare, il va l'écraser comme un moustique,

un gros massacre genre du Baygon.

Pour tenter de sauver la mise à son amant, la poulette ruse,

mais la roue du destin a déjà enclenché la roulette russe.

Léon se retourne, cherche son rival du regard

mais bien sûr, il n'y a plus de Lazare.

Les jeux sont faits, Lazare le sait,

quand la roue tourne il faut s'enfuir,

il est déjà en train de courir.

Il se rue sur la route, rase une première voiture, une Mazda rose.

Mais voila qu'arrive à sa suite une Testarossa à pleine vitesse.

Constance qui l'a vu arriver, tente dans un geste désespérer

de venir en aide à son amant, en vain.

Elle se fait emporter elle aussi par le destin.

Unis dans une grande tache de vin

Sur le sol leurs deux corps ne font plus qu'un.


Sur ce coup là, fait rare,

la malchance était du côté de Lazare.

Laissant Léon esseulé,

âme errante avant l'heure

sans plus d'amante ni de dealeur.

Report this text