L'Homme débusqué

lhallu

Terrible cruauté qu’est l’Homme. Un être pur, « éclairé » par tant de pureté semble se dégager du flutiste à l’allure désemparée… Qu’il semble loin le temps ou force et égocentrisme confortaient les plus opiniâtres d’entre nous.

Poussé dans ses retranchements les plus profonds, il se voit, siégeant avec agilité, confronté à lui-même.

Tout d’un coup hors du temps, rejeté dans les méandres d’une image dont le reflet n’est autre qu’un Homme abjecte, il laisse place aux héros « rat-vagés ». Le passé herculéen capte soudainement un présent en détresse. Adversité pénétrante où la noirceur d’un acte impérieux gage un futur éloigné.

Pour autant affaiblit d’une larme cristalline, la vènerie contre l’Homme débute maintenant…

  • non malheureusement le concours est terminé, mais un texte est un écrit qui reste, une prochaine fois, je m'en vais lire votre écrit de suite... chaleureusement. lhallu

    · Ago over 7 years ·
    Dsc 0182

    lhallu

Report this text