Libre interprétation des Evangiles

Jean Claude Blanc

cherchez la Femme, la cause de tous nos maux, bigots que nous sommes...d'où ma lecture perso des textes sacrés...

              Libre interprétation des Evangiles

«Tu accoucheras dans la douleur

T'obéira à ton seigneur

Et tu mourras de sa terreur »

Ce que vous prêchent les pasteurs

Femmes destinées aux prédateurs

Vicieux religieux pas enfants de chœur

 

« Tu devras suivre ton mari »

(Bien entendu fée du logis)

Lui qui rapporte les radis

A toi le ménage et les soucis

Chance pour gagner ton Paradis

 

« Désirs, impurs volontaires »

Obscur verset de ce bréviaire

Trop consommer, péché de chair

Qu'avec ton mâle, à sa manière

De te casser les pattes-arrières

La position du missionnaire

 

Parfaite bonbonne au foyer

Bien attentive à ton époux

Jusqu'à même lui laver les pieds

(Te dégustera Madeleine de Proust…)

Bien mérité, tu palpes des sous

 

Aimable, prude présentable

Après tes hôtes, te mettre à table

Servante, ton rôle, c'est normal

Toi qu'es pourvue de sens moral

 

Te marieras encore vierge

Encore pucelle à 30 berges

Si par hasard tu gamberges

Alors fais vite brûler un cierge

Si t'es enceinte, juste un oubli

Pas un miracle du Saint Esprit

Préservatifs interdits

Ton petit Jésus, poussera son cri

Enfant de Marie, au féminin

Ça reste à voir, pas certain

Déballe ta foufoune et tes seins

T'en vante pas trop, pas très divins

Car l'emporte le masculin

 

Mère de Dieu, seulement porteuse

Pour te faire du fric, minette radieuse

N'étant qu'un ventre à louer

Tant pis si tu ne prends pas ton pied

« Bénie entre toutes les femmes »

Ne te fie pas à cette réclame

Ton maitre risque te fendre le crâne

A coups de ceinture, de tatanes

 

Dès la Genèse, condamnée

A faire la soupe à ton aimé

Car de la pomme en a croquée

Eve la pisseuse, dévergondée

Adam, distrait ensorcelé

Sara épouse d'Abraham

Ne pouvant pas avoir de gosse

Lui a conté ses états d'âme

Fécondité, miracle s'exauce !

 

Depuis toujours portent la culotte

Ces émissaires, drôles d'apôtres

Preuve Saint Pierre, sacré surhomme

Possédant même les clés de Rome

Finalement riche en son royaume

 

Les sœurs qui quêtent des curés

Au presbytère, confidentes

Presse-bittes des prêtres esseulés

Otent leurs cornettes, quand ça les chante

Hélas pieuses nonnes en pénitence

Aux moines cloitrés, font concurrence

Uniquement que pour le silence

Ces possédées par le démon

Immaculées contraception…

Portant tous les péchés du monde

 

Abondent nos villes de ces chapelles

Pour nous brader, voyage au Ciel

Logique se plier à leurs rituels

Pas de pot ces gentes demoiselles

Qui les pratiquent avec zèle

Pas invitées, races de gazelles

A l'origine, tellement mortelles

Pas baptisées, manquent à l'appel

 

A de beaux jours le machisme

Suffit de lire les catéchismes

Christianisme, bouddhisme, indouisme

Toujours le même syllogisme :

 

« Le Christ étant le chef de l'homme

L'homme lui-même chef de la femme

Qui la salit et la profane

Le Christ donc déteste les femmes »

Quant au Très Haut, il s'en tamponne

Tout en restant fin gastronome

Regarde d'un bon œil ces belles dames

 

Le très catho, Pape Jean Paul 2

(Qu'a rejoint le rang des Valeureux)

l'Opus Dei, l'a inspiré

Dom Balaguère canonisé

Chez ses fidèles, fait des heureux

En guise de Nouveau Testament

Fiche ces garces au couvent

 

Monothéistes, polythéistes

Même rengaine nous chapitrent

Veuves, divorcées valent plus un clou

Même brulées vives chez les Indous

Alors mesdames procréez

Pas d'autre salut, qu'être engrossées

Sauvées par la maternité

Instant de saillie, vite passé JC Blanc octobre 2017 (épitre pas catholique)    

  • Que de blasphèmes sacrilèges en ta tête, mon fils ! Vite le confessionnal, pour te purifier par l’aveu et obtenir l’absolution de Dieu par la bouche de son représentant sur Terre, pressé de retrouver derrière la sacristie son enfant de cœur mis à disposition, mis en quelle position.

    · Il y a 2 mois ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Signaler ce texte