L'immensité, par une dégénérée

Dorian Leto

Néant.
Est-ce que cinq lettres, seulement quelques arrondis tracés sur une page, se suffisent à eux-même ? Rendent-ils comptent de tout ce qu'ils impliquent ?
Pire encore.
Temps.
Pourquoi se contente-t-on de ça ?
Est-ce que quelqu'un accepterait de m'expliquer ?
Pourquoi -comment surtout- quelques syllabes prononcées sans trop y réfléchir annoncent-elles d'aussi grandes réalités ? Pourquoi m'oppressent-elles quand je ferme les yeux ?
Pourquoi mon sang cesse-t-il alors d'affluer et l'air de pénétrer dans mes poumons ?
Blocage du système. Code erreur: 404.
Not Found.
Sorry? I fucked up! Search better, I'm…
Non non non reprends-toi.
Ce ne sont que des mots.

- Le néant, c'est le vide.
- Comme quand on a déménagé, quand il n'y avait plus rien dans les pièces ?
- Non ma puce, dans le néant il n'y a pas de murs, pas de maison, pas de ville, pas de terre, plus l'air que tu respires, PLUS TOI, MÊME PAS LE NOIR C'EST PIRE QUE ÇA ! TU COMPRENDS CE QUE ÇA IMPLIQUE ?
- Je…
- Non, ne pleure pas…

Et le temps.
Tic tac.
Tic tac tic tac tic tac.
Tic. Tac.
Même si tu éteins ton horloge, il tourne. Tu n'as aucun pouvoir, c'est un piège.
Tu aurais dû te laisser mourir, étant enfant. C'est plus dur ensuite.
Tu es tombé dans le piège.
Ahahahah !
Tu n'as rien à renier !
Assieds-toi au pied du mur et attends qu'il tombe. On ne peut pas ?
Qui a fixé les règles du jeu ?

 J'ai fait glisser un bout de verre le long de mon bras aujourd'hui.
Il coupait mal, mais en insistant un peu, j'ai finit par réussir à tracer le symbole de l'infini sur ma peau.
Ça brûlait. Ça brûle toujours.
Mais je recommencerai probablement.
Je n'ai presque pas mangé, pas assez dormi depuis des jours.
Je suis abrutie par le temps qui passe et le néant flotte devant mes yeux, lointain. Ne se rejoindraient-ils pas ?
Le verre qui brillait et le sang m'auront au moins permis de ressentir quelque chose d'autre que le mal-être qui me tenaille.
Je me trouve laide et stupide.
Je déteste mon corps ; il est trop lourd, trop douloureux, incapable.
A quoi sert-il ?

Lève-toi et tombe, disait l'autre. Lève-toi et tombe.
Je n'y arrive même plus. C'est la folie, là-haut. Tout se dédouble et se mélange, comme dans un immense jeu sans but, tu vois où je veux en venir ?
Si je tombe, je retourne à la poussière, est-ce un problème ? Ce n'est qu'une question de temps.
Si je tombe, je retourne au néant, est-ce un problème ? Ce n'est que l'immensité vide.
C'est oppressant.
Il me suffirait de jouer avec les mots dans ma tête, pour me convaincre que ça a du sens.
Il me suffit de jouer avec les mots sur le papier pour créer le malaise et le doute. Est-ce que ça sert vraiment à quelque chose ?
Lève-toi et tombe.
Brise-toi.
Tu n'es qu'un morceau de verre que personne n'a pris la peine de polir.
Tu crois en ta force de décision ?
Essaie de te lever pour voir.
Et tombe.

Report this text