Lina

jabbar

De ton corps prisonnière ;
Ton regard est lumière ;
Une bouteille à la mer,
Quand nos âmes désespèrent,
Que tes yeux nous éclairent,
Malgré l'ombre, ton enfer,
Ton sourire est prières,
Quand le sang est amer,
Ta tendresse illumine,
Ces êtres de pierre,
Tu es souffle à ta mère,
Tu es l'air à la Terre.

Report this text