L'incommensurabilité du Con

dechainons-nous

Condescendance du bipède

L'auto con, pas de méprise, je ne parlerai pas de mécanique ou alors juste des mécanismes de la vie, des circonvolutions qui nous font quotidiennement mal au coeur et qui ma foi nous font cracher notre bile.

Nous sommes tous (et toutes) le con de quelqu'un, voire de plusieurs personnes, ce qui peut nous faire penser que le con n'est pas à usage unique, mais plutôt récidiviste selon la bienveillance d'âmes bien pensantes, il serait universel comme la pince multi-prises pour pouvoir s'adapter aux circonstances.. Rassurez vous, pas besoin d'être invité à un dîner officiel pour une consécration, la conspiration transpire dans les circonscriptions et vous serez toujours l'élu de ces vices.

La grandeur humaine devançant les manques de la nature, par contradiction conférera aux cons le droit inique de définir sa propre condescendance.

Il était las devant moi, il me regardait, il ne me comprenait pas. Je le regardais me regarder, j'étais là, à l'attention de tous ses regards mais je le comprenais, moi qui ne me comprenais plus.

C'était mon con, ma conséquence optique, l'interférence de ma réalité, mon bon miroir me racontait la connerie réfléchie de mes tâtonnements.

Il se tenait en face de moi, imitait tous mes faits et gestes anticipait les contours de mes doutes.

Une fois de plus dans ma solitude je comprenais que je n'avais besoin de personne, mon narcissisme m'avait guidé dans ma propre quête du sacré con. J'étais certifié et me proclamais auto con


Lcm 

Report this text