L'INTRUSE SI CHERIE

Nadia Esteba

L' INTRUSE SI CHERIE

Une corbeille où dorment deux minuscules toutous, un petit ours bleu,un écureuil, tous en peluche . Un homme , un studio et une petite fille qui vénère les bêtes. Chevillée en son esprit, son coeur,toujours l'envie de revenir, pour eux, retrouver ses confidents pleins de poils. Leur sentiment lus sur leur yeux, ils font un moment des devoirs d'école une diversion plus qu'une obligation .

- Et comment se nomme ton doudou préferé ?

-Miminouss! puis un silence lourd.

En dehors des rendez-vous obligés chez le psychologue où son père oublie ses tocs,soigne l'erreur qui s'est glissée subrepticement chez eux, en ce foyer , un jour, il ne s'expriment guère .Dormir, oublier, fuir les pensées.. Ni musique ni télévision. Finies les cérémonies, fêtes, effusions. Entre eux un silence implicite interdit des mots, une voyelle. Le personnel du centre où il se rend le jeudi accepte son chien loup d'un pedigree douteux, doux, ni idiot ni muet;lui non plus ne peut émettre de son. Descendre dans rue, matin et soir lui prodiguer les soins essentiels, remplir son écuelle, procurent un sentiment d'utilité . L'homme est très blessé. Le chien comprend. Ils communiquent très bien tout en non-dits, signes,effleurements pudiques. L'homme écroulé se console un peu. Il veut guérir d'une immense peine de cœur, pour Sidonie, si petite, lui rendre vite curiosité, joie et les vertus du verbe .Oublier l'évènement .Père ...mon père.....difficiles expressions! Chercher les mots qui ne blessent., trouver enfin la voie du bonheur, la voix pour dire qu'un être cher peut librement les contempler du ciel.

t

Report this text