Ludopia - épisode 1

Yeza Ahem

A la découverte de Ludopia et des ludonautes...

Il était une magnifique contrée fort ancienne et éloignée qui portait le nom de Ludopia. Ses terres étaient si lointaines qu'on ne pouvait les atteindre qu'en songe, lorsque l'on venait de votre côté de la réalité. Du côté de Ludopia, les habitants ne faisaient pas grand cas de ces Rêveurs venus des confins. Et ils le faisaient si bien qu'il paraissait aux voyageurs que rien de véritable ne leur arrivait. Ainsi, de retour chez eux, dans leur lit, ils pensaient juste avoir fait un rêve étrange, mais réaliste jusqu'à la sensation de la bruine sur leurs bras nus.

Sur Ludopia, on était prévenu des allers et venues depuis l'Autre Monde vers notre continent. Les Explorateurs avaient expliqué aux ludonautes que, pour garantir la sécurité de leurs terres et de leur mode d'existence, il ne faudrait jamais provoquer l'envie, la curiosité, et même l'espoir de pouvoir revenir à ces voyageurs. Les Explorateurs le savaient : sous ces airs débonnaires, les Rêveurs cachaient une rapacité doublée d'une soif de pouvoir qui pourraient détruire tout Ludopia, et pire encore : la corrompre. Ainsi passa le temps avant L'Echange.

Avant de conter l'histoire qui révolutionna les deux mondes, je vais me présenter. Mon nom est Elnice. Je suis née dans une famille Alchimiste réputée et mon chemin devait être toute tracé. Mais j'étais trop curieuse, trop "touche-à-tout" pour accepter de ne connaître que la voie de mon clan. Alors, sitôt que je rencontrais un marcheur, un volant ou un nautien appartenant à une autre tribu, je bravais toutes les interdictions et courais vers lui pour apprendre son savoir, son mode de vie, ses techniques... Bien sûr, comme il ne restait que peu de temps en terre alchimiste, mon savoir restait superficiel. Mais il me suffisait à en vouloir plus et à m'éloigner peu à peu des miens qui ne comprenaient pas ma détermination à ne pas me contenter d'être la fille du clan.

J'ai ainsi découvert les Bâtisseurs, rudes constructeurs à l'imagination fertile et qui savent inventer un abri à partir de n'importe quel matériau. J'ai rencontré des Illusionnistes qui, mieux que personne, savent se jouer du réel et réinventer le quotidien au grand plaisir de leurs spectateurs. Et bien sûr, j'ai rencontré les Aventuriers. Des membres de ce peuple fier et stratège m'ont raconté bon nombre de leurs quêtes et de leurs combats contre les étranges ennemis de Ludopia. Animaux ou créatures légendaires sont leurs adversaires ; les chemins sont leurs domaines. Nomades, ces guerriers sont affûtés dans l'art du combat, mais aussi dévoués à la Nature, nourricière et source de beauté. Dans les villages Alchimistes, les Aventuriers étaient toujours les bienvenus... un temps. Et puis ils repartaient, car les sédentaires se sentaient menacés par la liberté des nomades. Mais ils revenaient souvent...

Je me sentais de plus en plus à l'étroit dans mon rôle d'Alchimiste, et ce malgré le succès que je commençais à avoir dans mon village. Un jour, j'ai profité d'une discussion trop animée avec les sages du village qui me reprochaient une énième fois de dédaigner les savoirs de ma tribu au profit de ceux des étrangers. Je suis partie.

A suivre...

Licence CC : BY-NC-SA

Report this text