_ MAAMA [19]

camille-de-vaulx

Un homme qui perd sa femme en couche se retrouve face à face avec un gosse assassin.

19.

Conditionnel # 2

 

Tu en voudrais un autre. Le ventre rond encore d'un rien, tu manquerais d'un tout. Briguerais un plein.

Tu mendierais Marie,

me supplierait, derrière ta tête les jambes, de t'en remettre un : là dans le fond.


Mitch ne suffirait plus, il faudrait encore une Euphélie, une Marcella et un Benny. Quatre petits pantins pondus pour jouer avec le chien.

Et nous distraire vingt ans.

 

Mais : non Marie non. Toi tu voudrais plus, tu voudrais battre laMarie. Sainte-mère de Dieu : au moins par le nombre. Et si dans le lot venait un prophète alors la Notre Dame, alors la Vierge alors l'Allumeuse : se rhabillerait.

Tu courrais les bites dans les ports pour te faire mère. La mienne trop molle à force d'ans, à force d'essais : les réussis les ratés, te décevrait plus et plus à chaque poussée.  

Déchargée à peine, tu te ferais pelleter du bébé sous le gras mou de ta couenne. Tu serais toujours grosse

mais heureuse, pleine.

 

Tu dilaterais mon Cœur ton col à l'envi, le périnée dressé comme un chien.

 

Les jours où tu ne serais pas enceinte, tu les passerais nue à te tirer la peau du ventre pour faire comme si.

Maman Marie.

 

Oh, tu serais vieille avant tes rides. Belle mais cassée, tordue par la reproduction : ta kyrielle d'accouchements t'auraient laissé le bassin de biais,

et le nombril graisseux.

  • Rondement mené ce monologue ! Originale façon, de se faire une raison.

    · Ago almost 6 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

    • Merci Chris :)

      Tu n'as lu que ce post ou bien le roman depuis le début De toute façon, le monologue couvre l'intégralité de l'histoire alors

      · Ago almost 6 years ·
      Portrait papy marcel bis

      camille-de-vaulx

Report this text