_ MAAMA [7]

camille-de-vaulx

Un homme qui perd sa femme en couche se retrouve face à face avec un gosse assassin.

7.
Marie est lâche


Mitch vieillit. Un an puis deux, il continue de puer.
Mitch le puant.

Je te soupçonne Chérie de venir le soir, le voir. D'ouvrir sa chambre et de faire avec lui ta maman. Tu l'enfournes comme avant moi contre ton sein, il se gave le veau : le porc.


T'approches, caresseuse. Et répares ses yeux, son coussin tiède. Tu corriges vert mes corrections rouges : défaits méfaits.


Masturbeuses de couches, mère-poule.  


Pourquoi ne le hais-tu pas, morte femme ?
Pourquoi gâches-tu tout.


_    Sale maman.

  • Dérangeant, malsain glauque, mais bon ça risque de te faire plaisir.

    · Ago almost 6 years ·
    Avat

    hel

    • Un peu oui, je l'avoue.

      Mais je t'avoue que je ne conçois vraiment pas ce roman comme dérangeant ou malsain. Mon but c'est moins de dégoûter le lecteur que de le sensibiliser à la douleur du père. Et pour cela, je dois forcer le glauque dès le départ.

      J'aime écrire des subjectivités, ça me permet de ne pas dire la vérité. J'aimerais que les lecteurs me l'extirpent d'entre les lignes.

      · Ago almost 6 years ·
      Portrait papy marcel bis

      camille-de-vaulx

Report this text