MARINE

Sylviane Blineau

poèsie libre






M  A  R  I N  E





Au vent du vent je vais,

Labourant l'océan

De sillons en sillons circonflexes moirés.

Sous l'appel d'astres ambigus,

Je promène le soir parmi les fleurs de lune

Mon absence de lin aux cercueils immergés.


Loin des villes je suis,

Les mains sur la poitrine,

Arachnéenne épave.

...Et je reste immobile

A guetter les moissons de récifs coralliens.


Un labour se creusant arquebuse la mer.

Une envolée d'écumes,

Un champs d'algues meurtries...

Loin, plus loin,

Vers l'horizon, deux haies de nuages striés

Aux entrelacs vineux.


Oeil coquille de noix,

Je m'offre le parfum des mousses pétulantes.

Au vent,

Au vent du vent,

Sous les étoiles,

Mon périple marin sème des camélias.

  • Résolument magnifique!

    · Ago over 6 years ·
    P1040681 465

    yan--2

    • un immense merci, cette poésie à partager je vais continuer
      à vous l'offrir au fil des semaines. Promis!

      · Ago over 6 years ·
      Default user

      Sylviane Blineau

Report this text