matins

badlands

matin sale

Son regard fuit. Elle sait qu'il ne lui reste plus rien. Étrange sensation que de ne plus se reconnaître. Elle s'étend sur le lit, lourde. Ses pensées l'accablent. Elle se sent lasse. Son visage livide et ses yeux vaseux. Elle se demande si tous les matins elle va devoir supporter cet horrible mal de tête et cet énorme trou dans sa mémoire. Elle se souvient du flou. Sa rencontre était parfaite. Il l'a emmenée dans les toilettes. Et si ce n'est pas dans son habitude, elle accepta tout de même. L'esprit confus, le réveil s'était fait dans le vomi, titubant hors du lit. Une sensation dégueulasse en arrière-goût. Coincée profondément dans sa gorge nouée. Pour s'échapper, elle avale une gorgée de whisky. Quelques heures plus tard, elle n'a déjà plus l'impression de vivre. Perdue, au loin. Au-dessus de son image, flottant.

matin léger

Un matin d'été, la fraîcheur de la rosée, le voile brumeux du brouillard et l'odeur du thé. Les fleurs blanches et l'herbe mouillée, ma main glissant dans l'air. Mon regard au loin des champs, scrutant l'horizon. Vivifiante sensation d'appartenir à cet instant, d'être comprise en la nature. Apaisée. Toute trace d'angoisse, de terreur et d'oppression a disparue doucement. Soleil vif et chaleur sur ma peau. Demain est beau.

  • Contraste remarquable sur la forme et idée originale sur le fond...
    Je reviendrai lire les autres textes très bientôt...
    ;-)

    · Ago almost 5 years ·
    332791 101838326611661 1951249170 o

    wic

Report this text