Mauvais sort

mad-c

Mauvais sort,

Y a rien qui sort de mes rimes,

Rien qui sort de ma vie,

Rien qui sort de mes efforts

Rien à faire rien que du mauvais sort qui rapplique à chaque effort

Magnifique !

Il  s’est pris d’amitié pour moi

Et comme personne il se gave sur ma personne.

Ca me fait chier.

Parce que si je n’ai pas pactisé avec le diable

C’est par choix, non par défaut,

Comme ça pas de cadeaux empoisonnés

Mais le mal, ce salop, me sert du mauvais sort sur un plateau d’argent.

Résultat :

Dans le bureau de la RH,

Les mots qui glissent à mes oreilles

Coulent comme du détergent.

Elle m’y informe qu’en fin de contrat

Il est temps que je m’arrache

Que si je n’ai plus d’emploi

Il faut quand même que je m’accroche.

Puis elle m’a lâché comme un aveu,

Qu’à la place de mon CDI,

Ils ont pris quatre apprentis…

Mauvais sort change de décors.

Locaux de Pôle emploi.

El Diablo s’assure que  mauvais sort soit de sortie.

Je m’assois, pas longtemps. Mauvais Sort.

On me dit que mon inscription ne servira à rien,

Il vaudrait mieux je trouve par mes propres moyens.

En année électorale, la raison politique est une raison statistique.

A la limite, mieux vaut déjà en faire partie

Plutôt que d’en être exclu,

Ca évitera une désillusion de plus,

L’envie de reculer, parce que le mauvais sort  lui ne recule pas.

Un soir, alors que je ne l’attendais pas,

Mauvais sort m’assure un accident de voiture.

Pour réparer les dégâts

Je lâche le salaire du mois.

J’y pense jour et nuit

Mes ongles marquent le tracas…

Jusqu’à…un coup de fil anodin…

Julie me parle de son homme, de leur bambin

De l’accident qui les a frappés au mois de juin.

Le sort leur gravé dans le cœur une amputation hardcore.

Le mauvais sort n’a pas de cœur.

Mon récit pourrait se graduer, monter en valeur en tour/minutes

Comme si une compétition de malédictions

Se déroulait chaque jour sous nos yeux.

On en crève, l’injustice n’a pas de trêve.

Les aléas, les coups du sort, l’inattendu la guigne la poisse

Tout ça par moments prend une telle importance

Que ça sert de combustible à nos émotions.

De l’essence sur du coton.

Colère face à la maladie,

Tristesse face à celui qui est parti

Rancœur face au salaire de la misère

Lassitude face à la répétition des situations.

Le mauvais sort te regarde

Mais il n’a pas que toi dans la lunette.

Y a ton pote aussi qui se demande ce qu’il a fait de mal

A quel moment ça a foiré.

Et puis y a elle aussi

Qui ne comprend pas comment ce qu’elle avait prévu

N’est pas ce qui est advenu.

AD VITA AETERNAM

Le mauvais sort nous érigera toujours au summum des poisseux

Et ce même si ce qu’on vit,

Face à son voisin, n’est rien.

C’est là je crois une vérité de l’Homme :

Le mauvais sort n’a de valeur que celle de son orgueil.

04/10/2011

Mad Finger’s Day

CROM

Report this text