Me serais-je coincé dans ma tête

romualdmartin

poésie contemporaine : imbrication

J'ai l'impression que l'on m'a viré le monde

           Mais pourquoi

De n'avoir que le mur en face comme partenaire

           Alors que j'ai donné

Que plus rien ne se cache derrière les volets

            Aucun écho de voix

Comme si l'on avait coulé la pièce dans le ciment

           Je deviens claustrophobe

A boire ! Lécher le carrelage ne suffit pas

            Je mange les miettes

De l'eau ! que je puisse me lécher les dents

             Au passage

Sans me couper la langue et l'envie

             Comme un chien en rut

Robinets, bouteilles, baignoire

             Sautant dans la pièce

Aidez-moi bande d'ingrats

             Je paye les factures !

J'ai besoin d'eau pour y poser une barque

            J'ai du fioul

Pour me casser de cette chaise électrique

            Fait tourner le moteur

Avant que les manques ne deviennent trop lourd

            J'ai peur des rats

Trop denses et inviolables

            Qu'ils coincent l'hélice

Report this text