Mea culpa.

Etaine Eire

C'est quoi cette sensation bizarre que je ressens au fond de mon ventre. Une impression où la peur se mélange au dégoût de moi. Je veux fuir, néanmoins je ne peux pas parce que je ne m'en donne pas le droit.                Je suis une artiste dans l'âme.                                                                                  J'ai étouffé l'énergie créatrice qui coule en moi, pour une vie normale. Je l'ai laissé choir pour un travail, un mari, une maison, des enfants.                  Chaque jour qui passe m'éloigne de ce que je suis vraiment. Je sais que je me perds, à courir après une vie qui n'est pas la mienne, par peur du lendemain. Enfant, j'ai chanté devant mon miroir en utilisant ma brosse à cheveux comme micro. Voir Benjamine* en faire autant me bouleverse au plus profond de moi.    Pendant ma scolarité, j'ai adoré jouer des pièces de théâtre, j'ai souvent reçu les compliments de mes professeurs. Quand La Terre du milieu* m'annonce en pleurant qu'elle veut devenir comédienne, mon désarroi s'accroît.  Mes larmes se mettent à couler sur mes joues lorsque Fiston* me donne enfin le droit de lire ses écrits. Moi aussi, j'ai aimé coucher mes mots avec ma plume sur des quantités de cahier, l'ordinateur n'étant pas encore entré dans ma chaumière.                                Je n'ai jamais parlé à mes enfants que, dans ma jeunesse, je voulais devenir une écrivaine, comédienne et chanteuse. Cependant, les trois êtres chers à mon cœur partent en exploration dans les trois domaines artistiques que j'ai refoulé. Ma progéniture rêve d'une vie où ils peuvent laisser s'exprimer l'énergie créatrice en eux.

Je ne sais pas si dieu existe, si c'est le cas, je pense qu'il me fait un sacré clin d'œil, en transmettant à mes enfants le gène artistique.


*Les noms ont été volontairement changé.
  • Artiste dans l'âme, je vous comprends !
    Maintenant retraité, j'ai toujours pratiqué le théâtre amateur, depuis ma classe de Première et je continue, hop là ! Cette activité est formidable pour l'énergie artistique, la concentration, et l'humilité (car on ne joue pas seul !).

    · Il y a environ 2 mois ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • Il n'est jamais trop tard pour bien faire; la preuve...

    · Il y a environ 2 mois ·
    027 orig

    Chris Toffans

    • Vous avez raison, il vaut mieux tard que jamais.

      · Il y a environ 2 mois ·
      Sagittaire

      Etaine Eire

  • J'aime ce texte qui parle simplement de la vie dans toute sa splendeur... Merci !

    · Il y a 2 mois ·
    Wp 20161116 13 53 20 pro

    douxfoutropforever

  • L artiste trouve toujours son chemin d une façon ou d une autre, a un moment ou un autre.
    Le destin est farceur quelques fois...

    · Il y a 2 mois ·
    20170505 135341 1

    dentelles-rebelles

    • ....c'est exactement ça.
      J'ai posé ma plume pendant plus de dix ans. Maintenant qu'ils sont grand je m'adonne à ma passion d'écrire.

      · Il y a 2 mois ·
      Sagittaire

      Etaine Eire

  • La pratique d'un art est un puissant remède et source d'une infinie satisfaction. Bravo de l'avoir transmis à vos enfants

    · Il y a 2 mois ·
    Cavalier

    menestrel75

    • Je suis heureuse de les voir s'épanouir dans leur domaine.

      · Il y a 2 mois ·
      Sagittaire

      Etaine Eire

  • Souvent, les enfants sont poussés par leurs parents dans des domaines qu'ils n'ont pu, eux-mêmes, exploiter, et dont ils ont rêvé. Pour vous, ce n'est pas le cas et c'est vraiment formidable pour vous de constater que vos enfants, eux, s'épanouissent dans leur art, sans que vous ayez eu à les influencer. Mais, quelque part, vous l'avez fait, car inconsciemment ils l'ont ressenti. Bravo à vous !

    · Il y a 2 mois ·
    Louve blanche

    Louve

    • Bravo à eux d'avoir le courage que je n'ai pas eu.

      · Il y a 2 mois ·
      Sagittaire

      Etaine Eire

  • Cette fibre artistique est effectivement dans les gènes. Ne culpabilisez en aucun cas.....laissez les s'épanouir dans cette voie, même si ce n'est pas le chemin le plus facile... ils ne le feront peut-etre qu'en parallèle d'autre chose...vous en tirerez certainement une grande satisfaction en les accompagnant et cela pourrait être également un tremplin pour vous en exerçant ne serait ce que dans une troupe amateur , ou en s'inscrivant dans un club, pour votre épanouissement personnel, une façon de ne pas renoncer totalement à ses rêves. ..Quant à l'écriture, ici, c'est un bel exutoire déjà. .. Vous allez trouver votre chemin...courage

    · Il y a 2 mois ·
    W

    marielesmots

  • je crois que vos enfants ont du sentir cette vibration en vous et ils ont voulu inconsciemment la concrétiser. Rien n'est perdu. Artiste, auriez-vous eu les moyens de les élever ?

    · Il y a 2 mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • Artiste, je n'aurais certainement pas eu d'enfant.

      · Il y a 2 mois ·
      Sagittaire

      Etaine Eire

    • bah... j'ai connu un peintre graveur qui avait eu 5 ou 6 gosses ! Et sans beaucoup de mayens... Mais avec beaucoup de chaleur humaine...

      · Il y a 2 mois ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

Signaler ce texte