Méditation de la figure de style

Constance Farrugia

Dans l'anaphore d'un parallélisme oxymorique,
le Zeugma se perd.

Du polyptote zélé, zébré d'hypallage méditant dont la force binaire assortie d'une allitération en dentale dit toute la vigueur heuristique dans une tonalité hypocoristique.

Chiasme orgasmique! Organique hypotypose!
Prosopopée du chant élégiaque dans une poétique encomiastique propre au sujet lyrique...quelle syllepse!


Mais  quelle locution pourra rivaliser avec un expression lexicalisée ou un socio-idiolecte antithétique? Question oratoire pour une rhétorique des topoï!

Adynaton sans fin, antiphrase comblée au présent gnomique. Et la figure court, court. Et la métaphore trépigne, trépigne. Et l'anaphore, répétitive, répétitive.

Polysyndète larmoyante, cesse de nous poursuivre.

01/03/08





Report this text