Mes rèves d'elles

gribouille--2

Chaque nuit elles sont différentes, épaporées, brumeuses, tentatrices, sulfureuses, jeunes, parfois toutes jeunes, bien plus jeunes que moi.

Elles sont tendresses, félines, souples, calines, offertes, amoureuses, sensuelles, parfumées, caressantes, dociles, ouvertes, rèveuses.

Mes rèves sont irréels, pourtant si vrais, si vifs, si piquants, si courts aussi, si profonds que mon corps se tend, se courbe, s'harmonise, s'inbrique, se love, s'émeut, rajeunit.

Le temps glisse, la nuit est chaude, la nuit est belle, les minutes sont des heures, des rèves d'elles, des rousses, des blondes, des brunes, avec des visages sans cesse différents, des corps différents, des courbes inconnues mais familières, mes maitresses successives me calinent, me réconfortent, puis s'en vont, me rejoingnent la nuit suivante, chaque soir je me demande qui je vais connaitre, mes petits bonheurs sont nocturnes, mes peines cautérisent, ma solitude se comble, mon manque d'amour est satisfait nuit après nuit, je rève d'elles.

Report this text