Mistral perdant

Jean Claude Blanc

sur un air de Renaud, voilà cc que c'est de jouer les cocus de service, pauvre France, au regard des plus puissants....

                            Mistral perdant

 

A regarder la France qui croule sous les dépenses       (sim)

Y'a de quoi briser la sainte alliance                      (mim)

Trop fidèle à l'Europe, au pasteur Obama                (mim)       

En rêvant d'imiter Mandela                              (sim)

On construit des bateaux, des avions de combat         

Mais pour flinguer qui, on sait pas                        (mim)

Mais en priver Poutine, ce méchant scélérat             

On risque de l'avoir dans le baba                           (sim)

S'indignent les ouvriers du boulot y'en a pas               (sol, fa#)

Mais sauront le pourquoi                                  (sim)

A jouer les humanistes, on y bouffe de l'argent            (sol, fa#)

Et bien sûr évidant, nos Mistrals perdant                 (fa#, sim, fa#, sol)                               

 

L'industrie d'armement, c'est pas pour les gamins

Mais faut bien nourrir les assassins

Car ce n'est pas Merkel, encore moins ses copains

Qui vont remplumer athéniens

L'occident, contre l'orient, ça peut virer au sang

Ainsi Poutine sera content

On voudrait le punir, ce fichu nouveau tsar

Mais on craint qu'il se mette en pétard

L'embargo bonne idée, mais pas trop conseillée

On pourrait le payer, plus d'échanges désormais

Des euros par millions, jetés dans l'océan

Et nos Mistrals perdant

 

Les ordres viennent de Bruxelles, qui ne manque pas de zèle

Tellement de bonté, elle ruisselle

Les ricains gros malins, nous servent de faux témoins

Bazardent leurs engins clandestins

Nous on a le Rafale, c'est notre arme fatale

Qu'on offre pour cher aux arabes

A ce marché de dupes, cherche en vain la morale

Novices et candides sans égal

Quant à notre porte avion, reste en rade impotent

Pour une fois que les sermons se transforment en commandes

Manque de chance, faut tout rendre

Tout en Mistral perdant

Les navires de guerre, après tout rien à faire

Nous on aime la bonne chair

Comme ça suffit pas, le blocus dégénère

D'exporter toutes nos poires quelle galère

Paysan ardéchois, obéis à la loi

Ses agrumes lui restent sur les bras

Producteur prolifique, c'est pour lui la panique

Se fiche de lui la République

Alors tout compte fait, va changer de métier

Devenir ministre, à plutôt intérêt

Il pourra à loisir, d'en priver les gourmands  

Le Mistral c'est du vent

 

                JC Blanc    août 2015 (sur musique de Renaud : Mistral gagnant)

 

Report this text